Privé

Comment entretenir ma chaudière en hiver ?

Votre chaudière est particulièrement sollicitée en automne et en hiver. Or, une panne se produit toujours au plus mauvais moment. C’est la raison pour laquelle il est important de contrôler l’état de votre chaudière, spécialement en période de pointe. Voici quelques conseils qui vous permettront de dormir l’esprit serein.

Êtes-vous en mesure de vérifier vous-même un certain nombre de paramètres ? Comment régler le thermostat et le boiler afin d’obtenir la bonne température ? À quel moment devez-vous purger le système ?

Purgez de temps à autre votre système de chauffage

Si vous constatez que vos radiateurs ne sont pas uniformément chauds, cela signifie probablement que de l’air circule dans les canalisations, ce qui a pour conséquence de diminuer le rendement de votre chaudière. Purger vos radiateurs est un jeu d’enfant. Voici comment procéder :

  • Réglez votre thermostat pendant cinq minutes sur minimum 25°, afin que les bulles d’air se rassemblent au niveau des robinets de purge.
  • Coupez l’installation et patientez quelques minutes avant de commencer à purger.
  • Commencez par purger les radiateurs situés dans la pièce la plus basse et terminez par l’étage le plus élevé.
  • Avant de purger, ouvrez à fond la vanne thermostatique.
  • Afin d’éviter d’endommager le mécanisme, utilisez une clé de purge ad hoc. Vous en trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage.
  • Placez un récipient sous la vis de purge. À l’aide de la clé, dévissez légèrement la vis de purge afin que l’air s’évacue et soit remplacé par l’eau.
  • Dès que l’eau est limpide, resserrez la vis de purge.

Purger vos radiateurs peut faire baisser la pression à l’intérieur du circuit. Contrôlez la pression au moyen du manomètre et, le cas échéant, ajoutez de l’eau.

Réglez correctement le niveau de pression de votre chaudière

En fonction de la marque et du modèle, la pression de l’eau se situe idéalement entre 1 et 2 bars. Afin de pouvoir vérifier la pression, votre chaudière est équipée d’un manomètre, un petit appareil, généralement de forme ronde, placé sur la surface de la chaudière ou sur les tuyaux, près des vannes de remplissage. La zone verte délimite la plage de pression correcte, la zone rouge la zone critique. Une pression trop basse réduit l’efficacité de l’installation. Le réglage du niveau de pression s’effectue très facilement :

  • Ouvrez à fond le robinet d’arrivée d’eau, puis ouvrez lentement la vanne de remplissage.
  • Rajoutez de l’eau jusqu’à ce que l’aiguille du manomètre se trouve dans la zone verte.
  • Fermez la vanne de remplissage, ainsi que le robinet d’arrivée d’eau.

Une pression trop élevée risque d’endommager l’installation, voire de provoquer un dégât des eaux. Il s’agit d’une situation extrême attestant d’un dysfonctionnement du vase d’expansion ou de la soupape de sécurité. Si un tel problème survient, appelez sans tarder un professionnel.

Chaudière en hiver

Réglez correctement la température de votre chaudière

Les systèmes modernes sont généralement dotés d’une sonde extérieure qui adapte en permanence la température de l’eau de la chaudière aux variations de la température extérieure. Si tel n’est pas le cas, il est recommandé de vérifier le réglage du système. Une température de chaudière trop basse risque de nuire au confort thermique de votre habitation. Prenez en compte les paramètres suivants :

  • Si, pour chauffer l’eau sanitaire, vous utilisez une chaudière avec ballon séparé, la température du boiler ne peut jamais être inférieure à 60°. En dessous de cette température, le risque de légionellose est en effet important.
  • Votre installation ne possède pas de ballon séparé ? Réglez la chaudière en position « éco » ou la température de départ sur 60°. Cela vous permettra de réduire vos frais de chauffage et d’éviter l’apparition de bactéries.

Faites entretenir votre chaudière à temps

Environ 3O pour cent des chaudières présentent des dysfonctionnements légers ou importants pendant l’hiver. Inutile de préciser qu’il s’agit d’une période pendant laquelle les techniciens chauffagistes sont débordés et rarement disponibles sur-le-champ. Voici quelques conseils pour ne pas être confrontés à ce genre de problème :

  • Dès la première offensive hivernale, contrôlez le fonctionnement de votre système. Cela vous permettra d’empoigner le problème à bras-le-corps et de prendre les dispositions nécessaires pour éviter qu’il ne dégénère.
  • Prévoyez de fixer un rendez-vous pour l’entretien dès le printemps.
  • Prévoyez de faire procéder à l’entretien obligatoire juste avant l’automne.

Remplacez votre chaudière en temps opportun

Votre chaudière a plus de dix ans et vous doutez de son efficacité ? Effectuez notre test gratuit en ligne et, par le biais de quelques questions ciblées, découvrez s’il est opportun ou non de la remplacer. Avec une nouvelle chaudière à condensation, vous ferez de substantielles économies d’énergie et d’argent.



Vers www.luminus.be