Privé

Créateurs de différence #13 : The Shift

En 2030, nous devons avoir atteint les dix-sept objectifs du développement durable définis par les Nations Unies. Et The Shift, le réseau de durabilité de Belgique, veut mettre tout en œuvre pour y arriver. Il est grand temps de s’entretenir avec le directeur David Leyssens et Herlinde Baeyens, qui conjuguent leurs forces pour soutenir la campagne « Sign for my Future ». 

The Shift a été fondé en 2015 et, depuis lors, son directeur, David Leyssens (36 ans), a aidé plus de 370 entreprises, y compris Luminus, à passer de la réflexion sur la durabilité à l’action. La campagne « Sign for my Future » en est un exemple : une initiative de citoyens et d’entreprises invitant tous les Belges à se faire entendre pour des actions concrètes en faveur du climat. La porte-parole de cette campagne, Herlinde Baeyens (26 ans), l’une des représentantes des jeunes pour le développement durable au Conseil flamand de la Jeunesse, nous en parle dans cet article.

Comment The Shift a-t-il vu le jour ? 

David Leyssens : « The Shift a été créé il y a environ quatre ans par la fusion de quatre initiatives de développement durable issues de la société civile, du monde des affaires, du secteur universitaire et du gouvernement. Par cette fusion, nous voulions préparer le paysage de la durabilité pour passer de la réflexion sur la durabilité à l’action. La même année que celle de la naissance de The Shift, l’ONU a lancé une initiative importante : dix-sept objectifs de développement durable ont été définis et doivent être atteints à l’horizon 2030. Le moment idéal pour The Shift afin de pousser tous les Belges dans la même direction pour atteindre ces objectifs.»

Que faites-vous précisément au sein de The Shift ? 

David Leyssens : « Le principe est simple : connect, commit, change. Tout d’abord, nous réunissons des unusual suspects (acteurs inhabituels) autour de défis importants en matière de développement durable. Par exemple, nous organisons des défis de développement durable entre des jeunes de Génération T et des chefs d’entreprise. Ainsi, la politique de durabilité de Luminus, par exemple, peut être remise en cause par les opinions des leaders de la génération à venir. Sous la rubrique commit, nous essayons de définir les ambitions de développement durable des entreprises et de les rendre conformes au langage universel des Nations Unies et à leurs 17 objectifs de développement durable. Enfin, nous facilitons les partenariats à grande échelle entre nos plus de 370 membres et nous apportons des changements en matière de développement durable hors de la niche.»

Luminus The shift

Luminus fait aussi partie des membres. En quoi sa collaboration avec The Shift consiste-t-elle exactement ? 

David Leyssens : « The Shift a permis à quatre jeunes de remettre en question la politique de durabilité de Luminus. De cette manière, nous aidons l’entreprise à faire connaître ses ambitions en matière de changement climatique. La grande campagne pour le climat « Sign for my Future » en est un exemple. Toutefois, nous fournissons également à Luminus des informations sur la manière dont son rapport de développement durable peut se conformer aux objectifs de développement durable de l’ONU. Nous les inspirons avec des tendances récentes du débat sur le développement durable : investir dans le respect de l’environnement, créer des emplois pour les nouveaux arrivants ou acheter de manière circulaire.»

The Shift soutient aussi « Sign for my Future » En quoi cela consiste-t-il exactement ? 

Herlinde Baeyens : « La campagne « Sign for my Future » est une initiative citoyenne qui est devenue la plus grande coalition de citoyens, de jeunes, de dirigeants d’entreprises, d’organisations de la société civile, de médias et d’universitaires. Et c’est justement ça qui la rend si unique. Ensemble, ils appellent tous les Belges à se battre pour une politique forte en matière de climat. Les citoyens qui ont apposé leur signature sur signformyfuture.be demandent au prochain gouvernement, après les élections du 26 mai 2019, de s’attaquer réellement au changement climatique. Avec une loi relative au climat, un plan d’investissement et un conseil pour le climat.»

Sign my future

Et comment cette campagne a-t-elle vu le jour ? 

Herlinde Baeyens : « Beaucoup de jeunes font de leur mieux pour minimiser leur empreinte écologique, mais ils affirment également que leurs efforts individuels ne suffisent pas. C’est pourquoi ils se sont tournés vers leurs parents. En effet, ces derniers possèdent un réseau, un pouvoir et des connaissances pour démarrer quelque chose de grand. Et c’est ce que Koen et Guy, deux pères d’enfants concernés, ont fait. Ils ont discuté autour d’un verre, puis ont fait appel à leur réseau pour donner naissance à une organisation forte composée de citoyens, de jeunes, d’organisations de la société civile, de dirigeants d’entreprises, de personnalités médiatiques et d’universitaires.»

Quel est l’objectif de « Sign for my Future » ?

Herlinde Baeyens : « Les politiciens savent ce qu’ils doivent faire pour préserver le climat, mais ils craignent les conséquences électorales, surtout à cette période. Par le biais de « Sign for my Future », nous voulons éliminer cette peur en montrant qu’il y aura toujours des gens pour protester, mais que la majorité des gens veulent une politique sérieuse en matière de climat. Après tout, l’avenir de nos enfants est en jeu. Nous définissons trois exigences dans le mandat sur le climat :

  1. Une loi relative au climat qui doit garantir que nous soyons climatiquement neutres avant 2050 et limiter le réchauffement climatique à un degré et demi. Comme c’est d’ailleurs prévu dans les accords de Paris sur le climat.
  2. Un plan d’investissement clair qui aide et encourage tous les citoyens et toutes les entreprises à faire la transition vers une société climatiquement neutre.
  3. La mise en place d’un conseil pour le climat qui sert de mécanisme de contrôle pour superviser le processus politique des politiciens. Et c’est là que des climatologues indépendants peuvent les aider.»

créateurs de difference luminus

Que pensez-vous des initiatives comme Youth For Climate ?

Herlinde Baeyens : « Les actions spontanées de jeunes qui sèchent les cours pour le climat ont joué un rôle essentiel dans notre travail : mettre le climat à l’ordre du jour. Et nous trouvons ça fantastique, évidemment. En fait, nous nous entraidons pour renforcer davantage le message. Ils attirent l’attention sur le climat et transmettent un message fort que nous soutenons à 100 %, et nous donnons à tous leurs parents, sympathisants et à tous les Belges la possibilité de signer pour leur avenir sur SignformyFuture.be et d’insuffler ainsi plus de force dans le message.»

Et pour finir : quel est votre conseil d’économie ultime pour les Belges ?

Herlinde Baeyens : « La durabilité se reflète dans tous vos choix et bien que la cohérence soit difficile, il est important de faire autant de choix conscients que possible et de réfléchir à leur impact sur la planète et la société.»

Créateurs de différence Luminus


Vers www.luminus.be