Privé

Choisissez la pompe à chaleur qui convient à votre situation

Le terme « pompe à chaleur » est souvent associé à « une solution durable pour votre chaudière ». Toutefois, il existe différents types de pompes à chaleur, du modèle air-eau et sol-eau au modèle eau-eau et air-air. Quelle est la différence ? Quels sont les avantages et les inconvénients par type ? Et est-ce adapté à votre habitation ? Cet article de blog vous explique tout dans les moindres détails.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur et comment fonctionne-t-elle ?

Une pompe à chaleur extrait de l’énergie de sources naturelles (air, eau ou sol) et fonctionne selon les principes de l’évaporation et de la condensation. Vous pouvez en utiliser une pour chauffer votre maison, mais elle convient également pour l’eau chaude sanitaire ou même pour chauffer votre piscine. Elle peut donc entièrement remplacer votre chaudière. Finalement, elle fonctionne un peu à l’inverse d’un réfrigérateur. Un réfrigérateur extrait la chaleur de l’air intérieur de l’appareil, une pompe à chaleur extrait la chaleur de son environnement et la rejette dans l’eau de votre système de chauffage.

De plus, une pompe à chaleur chauffe votre maison d’une manière très respectueuse de l’environnement, car elle n’a recours à aucun combustible fossile. Le plus grand atout ? Les pompes à chaleur peuvent quadrupler la quantité d’énergie. Si une pompe à chaleur consomme 1 kWh, l’appareil peut fournir 4 kWh, voire 5 kWh !

Mais quelle pompe à chaleur devez-vous choisir précisément pour votre habitation ?

Pompe à chaleur

©Viessmann

Pompe à chaleur air-eau

Une pompe à chaleur air-eau extrait la chaleur de l’air, même lorsqu’il fait très froid dehors, et utilise cette énergie pour chauffer de l’eau. Ce type d’appareil est idéal pour chauffer votre habitation. C’est une bonne combinaison, même si vous avez un chauffage au sol. Si vous le souhaitez, elle peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire.

Une pompe à chaleur air-eau convient à la fois pour une nouvelle construction et une rénovation. Et le prix ? Comptez 5 000 à 10 000 euros pour un modèle de ce type, installation et TVA comprises.

Pompe à chaleur air-air

Il existe aussi des pompes à chaleur air-air. Elles extraient également leur chaleur de l’air extérieur, mais la diffusent immédiatement dans la maison. Elles ne sont donc pas raccordées au chauffage central ou au chauffage au sol. Autre avantage : une pompe à chaleur air-air peut aussi rafraîchir votre maison pendant les chaudes journées d’été.

Ce type de pompe à chaleur convient également pour une nouvelle construction et une rénovation. L’investissement est un peu moins important : comptez 2 000 à 7 000 euros, installation et TVA comprises.

Pompe à chaleur sol-eau

Vous avez aussi des pompes à chaleur géothermiques ou sol-eau. Elles extraient leur chaleur du sol à l’aide de sondes géothermiques. L’avantage est que vous disposez d’une source d’énergie inépuisable et que vous pouvez chauffer votre maison à moindre coût. Rafraîchir ? C’est possible aussi !

En raison de l’installation quelque peu fastidieuse (elle doit être forée dans le sol), les prix sont assez élevés. Ils peuvent vite atteindre 12 000 à 15 000 euros, installation et TVA comprises.

N’oubliez pas non plus que vous ne pouvez pas installer de pompe à chaleur géothermique partout. Par exemple, vous avez besoin d’un grand morceau de terrain libre et accessible pour y installer le collecteur de surface. Une enquête géologique est également nécessaire !

Pompe à chaleur eau-eau

La variante eau-eau est assez semblable à la pompe à chaleur sol-eau. Ce système extrait la chaleur des eaux souterraines. À cet effet, vous devez forer deux puits d’au moins 25 mètres : un puits de pompage et un puits de retour. Ce type d’appareil est idéal pour chauffer votre habitation et votre eau sanitaire. Le rendement de cette pompe est particulièrement élevé, car la température des eaux souterraines est quasiment constante. Le coût d’investissement est toutefois élevé lui aussi. Pour ce système, comptez 15 000 euros et vous devez encore y ajouter les deux forages, ce qui peut vite alourdir la facture de 8 000 euros, installation et TVA comprises.

Tenez aussi compte du fait que ce type de pompe à chaleur ne peut pas être installé partout. Il doit y avoir suffisamment d’espace pour les puits. Sachez aussi que plus les eaux souterraines sont profondes, plus vous aurez besoin d’électricité pour les pomper vers la surface. Une enquête géologique est nécessaire et offre des réponses sur la composition du sol et la profondeur des eaux souterraines disponibles.

Conclusion :

Grâce à son rendement élevé, une pompe à chaleur est toujours un excellent investissement. Toutefois, le type de pompe dépend de votre situation. En effet, une nouvelle construction offre plus de possibilités qu’une rénovation. En outre, ce n’est réellement intéressant que si vous installez aussi des panneaux solaires, car ils couvrent la consommation électrique de la pompe à chaleur.

Heureusement, il existe des primes pour alléger un peu la facture. Découvrez ici les primes qui existent à Bruxelles et en Wallonie !


Vers www.luminus.be