Quelles primes énergétiques existe-t-il à Bruxelles ?

La Région de Bruxelles-Capitale octroie de nombreuses aides financières aux personnes qui investissent dans des solutions économes en énergie. Depuis le 1er janvier 2022, la plupart des primes accordées par la Région bruxelloise sont regroupées dans un nouveau dispositif baptisé « Renolution ». Grâce à ce nouveau système, la Région de Bruxelles-Capitale souhaite uniformiser et simplifier l’accès aux primes régionales, principalement pour les personnes dont les revenus sont les plus faibles.

D’autre part, plusieurs éléments de la prime à la rénovation et un certain nombre d’aides communales concernent également la gestion énergétique de votre logement.

Les primes énergies ont un impact positive

Ces dernières années, en Région de Bruxelles-Capitale, la consommation d’énergie a baissé de 25 %. Cette diminution est incontestablement liée aux nombreuses primes et aides financières proposées par la Région. Afin de permettre à Bruxelles d’atteindre les objectifs climatiques fixés, le gouvernement régional vient encore de consolider son dispositif d’accompagnement et de soutien. Les primes « Renolution » ont pour objectif principal de stimuler la rénovation du bâti bruxellois, dans une démarche de développement durable et de révolution énergétique. 

Outre le soutien régional, de nombreux Bruxellois peuvent aussi introduire une demande d’aide financière auprès de leur commune. Découvrez ci-dessous l’inventaire des primes destinées à encourager les mesures d’économie d’énergie. 

Les primes octroyées par la Région de Bruxelles- Capitale

Initialement, trois systèmes de primes coexistaient en Région bruxelloise : la Prime énergie, la prime à la rénovation de l’habitat et la prime à l’embellissement des façades. Depuis le 1er janvier 2022, même si les montants et les modalités d’octroi sont restés sensiblement les mêmes, il n’existe plus qu’un seul système fusionné sous le nom de primes « Renolution ».

La principale différence par rapport au système précédent est que toutes les demandes de primes se font désormais APRÈS travaux, dans un délai de douze mois à dater de la dernière facture de solde desdits travaux. Depuis le 1er mars 2022, toute demande de primes doit se faire via IRISbox, le guichet électronique des administrations de la Région bruxelloise. Lorsque vous effectuez une rénovation, vous pouvez désormais soumettre une seule demande groupée pour toutes les Primes « Renolution » auxquelles vous avez droit. À condition de cumuler au moins trois demandes de primes pour des travaux différents, les personnes appartenant à la catégorie de revenus III (revenus faibles) bénéficient d’un bonus de 10 à 20 %.

Les primes « Renolution », comment ça marche ?

Alors que, précédemment, chaque prime devait être demandée séparément, toutes les demandes de primes relatives à des travaux économiseurs d’énergie ou à des rénovations sont désormais réunies sous le nom de « Renolution ». Les primes se subdivisent en treize catégories classées de A à M, elles-mêmes assorties d’un chiffre (A1, A2, etc.). 

Prime A : services et études1. Audit énergétique
2. Étude acoustique
3.Études matériaux de construction (TOTEM)
4. Suivi architecte et ingénieur
Prime B : installation de chantier1. Protection et échafaudage
Prime C : gros œuvre et gestion de l’eau1. Structures portantes
2. Égouts
3. Récupération de l’eau de pluie
4. Démolition pour perméabiliser le sol
Prime D : salubrité     1. Problème d’humidité
2. Champignons, moisissures et insectes
Prime E : toiture1. Structure de la toiture
2. Couverture et étanchéité
3. Isolation thermique de la toiture
4. Accessoires de toiture
5. Toiture végétalisée ou stockante en eau
Prime F : façades1. Isolation thermique des façades
2. Bardage
3. Enduit
4. Embellissement avant
5. Embellissement arrière et latéral 
5. Isolation acoustique des murs
Prime G : portes et fenêtres extérieures1. Placement et remplacement de portes et fenêtres
2. Réparation et adaptation de fenêtres
3. Réparation de portes
Prime H : sols et planchers 1. Isolation thermique des sols et planchers
2. Isolation acoustique des sols et plafonds
Prime I : aménagements intérieurs1. Escaliers
2. Emplacement vélos
3. Protection incendie
4. Personnes handicapées ou à mobilité réduite
Prime J : chauffage et chauffe-eau1. Chaudière ≤ 100 kW individuelle ou collective
2. Chaudière > 100 kW collective
3. Tubage de cheminée collective
4. Chauffage via pompe à chaleur
5. Radiateurs basse température
6. Régulation thermique
7. Chauffe-eau au gaz
8. Chauffe-eau solaire
9. Chauffe-eau via pompe à chaleur
Prime K : sanitaires1. Équipements et installation
Prime L : électricité et gaz1. Conformité de l’installation électrique
2. Conformité de l’installation au gaz
Prime M : ventilation mécanique contrôlée1. Système C
2. Système D

Le montant octroyé diffère d’une prime à l’autre et dépend de deux facteurs :

  • Le type de bâtiment pour lequel vous demandez la prime : logement unifamilial, immeuble à appartements, immeuble non résidentiel ;
  • Votre catégorie de revenus : catégorie I (revenus de base), II (revenus moyens) ou III (revenus faibles). 

Pour connaître le montant exact auquel vous avez droit, consultez le simulateur d’IRISbox.    

Primes allouées par les communes bruxelloises                                                                                     

Certaines communes bruxelloises octroient des primes complémentaires en cas d’investissement dans des travaux économiseurs d’énergie. Découvrez ci-après quelques exemples :

  • Prime complémentaire aux primes énergie régionales
  • Prime pour un chauffe-eau
  • Prime pour panneaux photovoltaïques
  • Prime pour une toiture végétalisée
  • Les primes varient d’une commune à l’autre. Pour en savoir plus à propos des conditions d’octroi, contactez votre commune. 

Lisez également notre article : Quelles primes énergétiques existe-t-il en Wallonie ?

Également intéressant pour vous