Privé

Comment fonctionne une éolienne ?

Dans une perspective de développement durable, l’énergie éolienne est devenue une ressource incontournable. Il s’agit en effet d’une source d’énergie inépuisable, accessible et totalement verte. Nous sommes particulièrement fiers d’occuper la place de numéro 1 en matière d’éoliennes terrestres en Belgique. Comment fonctionne précisément une éolienne ? Découvrez-le ci-après dans le détail…

Une éolienne utilise la puissance du vent pour la transformer en électricité. Pour qu’une éolienne fonctionne, le vent ne doit pas forcément être violent.

Une légère brise de 10 km/heure suffit à produire de l’énergie. Pour des raisons de sécurité et afin de prévenir l’usure du mécanisme, les pales s’arrêtent automatiquement au-delà de 90 km/heure. La vitesse idéale est d’environ 40 km/h.

La hauteur du mât d’une éolienne culmine entre 80 et 110 mètres, voire davantage. La vitesse du vent varie considérablement en fonction de l’altitude. Plus le mât est élevé, plus le vent est intense et meilleur est le rendement.

Comment le vent se transforme-t-il concrètement en électricité ?

En fonction de la puissance du vent, les pales effectuent une rotation de 10 à 25 tours par minute. L’énergie mécanique ainsi produite est entraînée dans un générateur qui la convertit en électricité.

Avez-vous déjà remarqué que les éoliennes étaient fréquemment positionnées différemment le matin et le soir ? Le positionnement garantissant le meilleur rendement est face au vent. Dans cette optique, la nacelle abritant le générateur est assistée de manière continue par un moteur électrique.

Les éoliennes sont raccordées au réseau électrique par l’intermédiaire d’un transformateur se trouvant à la base du mât. L’électricité produite (basse tension) est élevée à la tension du réseau (haute tension), puis passe par une cabine à haute tension, avant d’être injectée dans le réseau de distribution.

Composition d’une éolienne

  • Le mât : permet d’élever le rotor et les pales à une hauteur où la vitesse du vent est optimale.
  • Le rotor : composé généralement de trois pales, le rotor (ou hélice) permet de transformer l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique.
  • Les pales : le mouvement des pales actionne le générateur.
  • La nacelle : placée au sommet du mât, elle abrite les mécanismes qui permettent de transformer l’énergie mécanique en énergie électrique.
  • La girouette : détermine la direction du vent et permet de positionner correctement la nacelle.
  • Le générateur : utilise la rotation des pales pour faire tourner des aimants qui vont alors produire de l’énergie électrique.
  • Le transformateur : permet de transformer la basse tension produite par le générateur en haute tension.

L’énergie éolienne présente un grand nombre d’avantages

Que ce soit sur terre (onshore) ou en mer à quelques centaines de mètres de la côte (offshore), le parc éolien belge ne cesse de s’agrandir. Cette augmentation est tout à fait logique car les éoliennes présentent des avantages de plus en plus notoires :

  • Le vent est une énergie inépuisable et une légère brise suffit à produire de l’électricité.
  • L’énergie éolienne ne nécessite aucun carburant.
  • L’électricité produite est 100 % verte et ne pollue ni les sols, ni l’air, ni l’eau.
  • L’énergie éolienne participe au maintien de la biodiversité des milieux naturels.
  • L’énergie éolienne ne consomme pas d’eau.
  • L’électricité produite grâce à l’éolien est moins chère.

Le saviez-vous ?

Depuis plusieurs années, Luminus est numéro 1 en matière d’énergie éolienne. Notre parc comprend actuellement 174 éoliennes, pour un total de 408 MW, ce qui permet d’alimenter 400 000 foyers en électricité 100 % verte.

Et nous n’avons pas l’intention de nous arrêter en si bon chemin. Notre ambition est d’arriver à une capacité installée de 600 MW à l’horizon 2021.

Lisez également notre article Notre approche humaine, sociétale et environnementale


Vers www.luminus.be