Privé

Le passage du gaz pauvre au gaz riche : quelles conséquences pour le consommateur ?

D’ici à 2030, la Belgique doit impérativement passer du gaz à faible pouvoir calorifique au gaz à haut pouvoir calorifique. À terme, cette conversion aura un impact (relatif) sur le quotidien d’environ 1,6 million de consommateurs, principalement en Flandre et à Bruxelles.

La différence entre gaz L et gaz H

En Belgique, on utilise tantôt du gaz à faible pouvoir calorifique, tantôt du gaz à haut pouvoir calorifique. Le pouvoir calorifique dépend du lieu d’extraction. Le gaz L provient du champ gazier néerlandais de Slochteren, à Groningen. Le gaz H est importé d’Algérie, du Qatar, de Norvège et de Russie.

Comme son nom l’indique, le gaz à faible pouvoir calorifique produit moins d’énergie que le gaz à haut pouvoir calorifique. Il en résulte que les installations fonctionnant au gaz L consomment normalement davantage de mètres cubes que celles fonctionnant au gaz H. Le passage du gaz pauvre au gaz riche n’a cependant aucun impact sur votre facture. Votre consommation n’est pas calculée sur le nombre de mètres cubes consommés, mais dépend du nombre de kilowattheures.

Conversion du gaz pauvre vers le gaz riche

Suite à l’épuisement progressif du champ gazier de Groningen, les autorités néerlandaises ont décidé de mettre un terme à l’exportation de gaz L. Dès 2030, notre pays n’importera plus le moindre mètre cube de gaz en provenance des Pays-Bas. Nous devons donc nous préparer à passer au gaz H.

À la demande des autorités, Synergrid, la fédération des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz naturel, a élaboré un planning indicatif de la conversion des réseaux dans notre pays. La transition, qui concerne à peu près 1,6 million de consommateurs, aura lieu progressivement entre 2018 et 2029, commune par commune (voir la carte ci-dessous). Chaque année, environ 250 000 consommateurs passeront au gaz H.

Quelles conséquences en ce qui me concerne ?

Pour les consommateurs, le passage au gaz à haut pouvoir calorifique devrait se faire sans encombre. Si vous utilisez actuellement du gaz L, votre gestionnaire de réseau de distribution vous informera en temps voulu et vous expliquera la marche à suivre. Mieux vaut cependant anticiper. C’est pourquoi nous recommandons vivement de faire coïncider cette intervention avec l’entretien obligatoire de la chaudière (tous les deux ans en Flandre, tous les trois ans en Wallonie et à Bruxelles).

Dans certains cas, une visite du gestionnaire de réseau s’impose afin de remplacer le régulateur de pression du compteur ou de régler la pression.

Gaz L et Gaz H

Luminus facilite le passage au gaz riche

Les clients Luminus ayant souscrit un contrat d’entretien pour leur chaudière peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Nous les contacterons en temps utile afin de faire coïncider l’entretien régulier de leurs appareils au gaz et l’adaptation éventuelle de ces derniers à l’utilisation de gaz à haut pouvoir calorifique, le tout sans frais supplémentaires.

Vous ne possédez pas encore de contrat d’entretien et vous résidez dans l’une des communes concernées par le passage du gaz L au gaz H ? Si vous souscrivez au service Entretien Chaudière de Luminus, ce check-up est compris dans votre entretien régulier. Pour en savoir plus à propos de l’Entretien Chaudière, suivez ce lien ou cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quelles sont les communes concernées par la transition en 2019 et 2020 ?

1) 2019

  • En Région wallonne : Chastre, Gembloux, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Lincent, Mont-Saint-Guibert, Orp-Jauche, Perwez, Sombreffe, Walhain.

2) 2020

  • En Région wallonne : Soignies.
  • En Région bruxelloise : Berchem-Sainte-Agathe, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean.

Si vous résidez dans l’une des communes précitées et que, après contrôle, votre chaudière est reconnue apte à fonctionner au gaz riche, vous pourrez continuer à l’utiliser après le 1er juin 2019. Si l’appareil doit être adapté ou remplacé, mieux vaut le faire avant la fin du mois de mai 2019. Sinon, il sera considéré comme obsolète et inutilisable à partir du 1er juin 2019.

Transition gaz L de gaz h

Planning de la conversion du réseau vers le gaz H



Vers www.luminus.be