Isoler sa maison pour améliorer son PEB

L’isolation joue un rôle important pour améliorer les performances énergétiques d’un bâtiment. Les normes PEB imposées par l’Union européenne nécessitent souvent d’améliorer l’isolation de sa maison afin d’atteindre les objectifs en matière d’environnement, de climat et d’énergie. Une bonne isolation augmente par ailleurs la valeur de votre maison et fait baisser le montant de votre facture énergétique. Luminus vous explique comment améliorer le PEB d’une maison.

Les avantages d’une bonne isolation

Se conformer aux normes européennes (Directive européenne 2010/31/UE du 19 mai 2010) en matière de performance énergétique pour assurer une bonne isolation de votre bâtiment permet de réduire de 30 % le montant de votre facture d’énergie annuelle. Le temps de retour sur investissement est donc extrêmement rapide. De surcroît, l’isolation de la toiture ou des murs permet de réduire les déperditions thermiques et augmente la sensation de confort.

Parmi toutes les mesures d’économie d’énergie, l’isolation est incontestablement la plus efficace et la plus rentable à court terme.

En quoi consiste la réglementation PEB en Wallonie ?

En Région wallonne, la réglementation PEB s’articule autour de trois axes :

Découvrez comment obtenir une prime pour l’isolation des bâtiments en Wallonie.

En quoi consiste la réglementation PEB en Région de Bruxelles-Capitale ?

Pour répondre au défi énergétique actuel, la Région de Bruxelles-Capitale fait également de la diminution de la consommation des bâtiments l’une de ses priorités, sans pour autant sacrifier le confort de leurs occupants.

Les mesures réglementaires relatives au PEB comptent trois volets :

  • Le volet « Installations Techniques PEB » : il s’agit de garantir un niveau de performance énergétique minimal. Les systèmes de chauffage et de climatisation sont désormais soumis à certaines exigences et à différents contrôles. Ces dispositions sont prévues par les réglementations chauffage et climatisation PEB.
  • Le volet « Travaux PEB » : lors d’une construction ou d’une rénovation soumise à un permis d’urbanisme, les objectifs PEB sont fixés pour atteindre une haute performance énergétique et un climat intérieur sain.
  • Le volet « Certification PEB » : afin de permettre aux candidats locataires et propriétaires de comparer des biens du point de vue de leur performance énergétique, chaque habitation ou grande surface de bureau mise en vente ou en location doit disposer d’un « certificat PEB » exprimant sa performance énergétique.

En quoi consiste la réglementation PEB en Flandre ?

En Flandre, le principal changement lié à la mise en œuvre des nouvelles certifications énergétiques consiste en la création d’un label (de A pour les habitations les moins consommatrices d’énergie à pour les logements les plus énergivores). Dans sa nouvelle mouture, le certificat contient également un plus grand nombre de recommandations techniques. Il comprend en effet une estimation des coûts que vous devrez consentir pour mettre votre habitation aux normes.

En 2021, la Flandre a aussi instauré des normes d’isolation encore plus strictes pour les nouveaux propriétaires. Si vous achetez un bien immobilier en Région flamande, vous disposez de 5 ans pour satisfaire à 3 des exigences suivantes en matière d’isolation :

  • Isolation du toit ;
  • Isolation des murs ;
  • Installation d’un vitrage à haut rendement ;
  • Isolation des sols ;
  • Utilisation d’une chaudière à condensation de moins de 15 ans ;
  • Utilisation d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau solaire renouvelable.

Depuis le 1er octobre 2022, les primes à l’isolation et aux énergies renouvelables (octroyées via Fluvius) et les primes à la rénovation pour les travaux portant sur les éléments structurels de la maison, le toit, les menuiseries extérieures et les installations techniques (octroyées via l’agence Wonen Vlaanderen) sont regroupées en une prime unique. Pour l’obtenir, il faut désormais s’adresser au guichet numérique Mijn VerbouwPremie.

Découvrez l’éventail des primes à l’isolation.

Comment améliorer le PEB de sa maison grâce à l’isolation ?

La certification PEB passe par la définition de la performance énergétique de votre logement, réalisée suite à un audit par un certificateur. Elle est classée en plusieurs lettres correspondant à la consommation totale en énergie du bâtiment (exprimée en kWh/m2 par an). Les lettres correspondent à ces consommations :

LettrekWh/m2 par anNote
A++< 15Logement économe : maison passive
A15 à 50Bâtiment Basse Consommation (BBC)
B51 à 90Exigence européenne pour 2010
C91 à 150
D151 à 230Performance moyenne des logements en Belgique
E231 à 330
F331 à 450
G> 450Logement énergivore : maison ancienne, souvent antérieure à 1975, sans efforts d’isolation ou d’amélioration de la consommation énergétique.

Si vous souhaitez améliorer le PEB de votre maison, cela peut se faire en optant pour des énergies renouvelables ou des techniques du bâtiment (pompe à chaleur, panneaux solaires, ventilation, VMC, etc.), mais également et surtout en améliorant simplement l’isolation de votre bâtiment.

Améliorer l’isolation d’une maison peut se faire de différentes manières :

Isolation de la toiture

Lorsque le toit est mal isolé, il laisse échapper près de 30 % de la chaleur produite dans une maison. Par conséquent, une toiture bien isolée constitue l’investissement le plus rentable qui soit. Un ménage moyen peut ainsi économiser environ 300 euros par an sur sa facture d’énergie et récupérer son investissement en 3 ans.

Le prix des travaux pour isoler un grenier ou une toiture dépend des matériaux utilisés (laine de verre, mousse polyuréthane, plaques isolantes ou isolants écologiques).

Isolation des murs extérieurs

Également appelée ésolation, l’isolation des murs extérieurs ou de vos façades consiste à poser une couche isolante sur tout le pourtour de la maison.

Isolation des murs creux

Un mur creux se compose de deux parois séparées par un vide d’environ 5 cm que l’on appelle coulisse. Afin de vérifier si votre maison est pourvue d’une coulisse, il suffit de mesurer l’épaisseur des murs extérieurs. Si celle-ci est inférieure à 24 centimètres, il ne s’agit pas de murs creux. Autre indice de la présence d’une coulisse : les bouches d’aération et les ouvertures au niveau des joints verticaux.

Le grand avantage de ce type d’isolation est que les travaux ne durent pas plus d’une journée. L’isolant est simplement injecté dans les murs via des trous percés dans les joints. Le temps de retour sur investissement est de trois à quatre ans.