Privé

Stocker sa propre énergie : un enjeu pour l’avenir ?

Une quantité sans cesse croissante d’énergie est produite localement. Une évolution qui s’explique par la volonté de faire des économies, tout en ayant recours à des énergies renouvelables. Tel est notamment le cas de l’électricité domestique produite par les panneaux photovoltaïques ou des entreprises possédant leurs propres éoliennes. Le stockage local d’énergie est assurément l’un des grands défis écologiques des années à venir.

En quoi le stockage local d’énergie est-il tellement avantageux ? Quelle est la situation actuelle ? Comment stocker l’énergie ? Qu’en est-il en termes de coût ? L’achat d’une batterie domestique est-il rentable aujourd’hui ? Autant de questions méritant une réponse claire et précise.

Pourquoi stocker l’énergie ?

La principale raison qui pousse les entreprises et les particuliers à stocker l’énergie est d’ordre économique (réduction des coûts). Cependant, un nombre sans cesse croissant de consommateurs, désireux de produire leur propre électricité pour des raisons environnementales, font l’acquisition d’une installation PV, voire d’une éolienne ou de tout autre système. Quant aux entreprises, elles investissent énormément dans la production de leur propre énergie.

Même si leur rendement est fortement lié aux conditions atmosphériques, les panneaux solaires constituent toujours le dispositif individuel de production d’énergie le plus courant. C’est en journée que les panneaux produisent le plus d’électricité. Or les pics de consommation ont lieu le matin et le soir, c’est-à-dire au moment où la production des panneaux est la plus basse. L’électricité excédentaire est injectée dans le réseau. Avec une batterie domestique, vous pouvez stocker l’excédent de production de vos panneaux solaires et l’utiliser lorsqu’ils ne produisent pas suffisamment d’énergie.

Lisez également notre article : Les batteries domestiques : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

recharger voiture batterie domestique

Comment stocker l’énergie ?

La batterie domestique est le véritable chaînon manquant en matière d’énergie photovoltaïque. Elle ouvre en tout cas d’énormes perspectives :

  • Vous êtes moins tributaire du réseau. On estime l’autoconsommation, c’est-à-dire la quantité d’énergie consommée par rapport à l’énergie produite par les panneaux, à environ 30 %. L’excédent est injecté dans le réseau. Avec une batterie domestique connectée aux panneaux, l’autoconsommation atteint 60 à 80 %.
  • Vous possédez un générateur de secours en cas de pannes d’électricité.
  • Plus besoin d’entretenir des réseaux de grande envergure, ni de transporter l’électricité sur de longues distances.

Il existe encore d’autres techniques de stockage de l’électricité, dont très peu sont accessibles aux particuliers. Aperçu :

  • Batteries pour véhicules électriques, batteries domestiques et autres applications industrielles.
  • Stockage d’énergie par pompage : ce système, souvent couplé avec un barrage, fonctionne sur le principe de deux retenues d’eau à des hauteurs différentes. En heures creuses, l’eau du bassin inférieur est pompée vers le bassin supérieur, qui devient un réceptacle d’énergie potentielle. En heures pleines, une partie du réservoir supérieur est vidée et, par gravité, l’eau passe dans une turbine qui produit l’électricité.
  • Stockage d’énergie par air comprimé : en utilisant l’électricité disponible à bas coût en période de faible consommation, les installations de stockage d’énergie par air comprimé stockent de l’air dans des cavités souterraines grâce à un compresseur. Au moment de la pointe de consommation, cet air comprimé est libéré pour faire tourner des turbines qui produisent ainsi de l’électricité.
  • Stockage thermique (chaleur ou froid) : ce système est relativement peu utilisé car son efficacité n’est pas avérée. Il existe cependant une exception : la centrale « Gemasolar », implantée près de Séville. Unique en son genre, elle utilise la technologie du transfert de la chaleur par le sel fondu. Cette technologie permet de produire de l’électricité sans interruption, même pendant la nuit.

Les motifs d’indécision

En matière de stockage d’énergie, la mise en œuvre est relativement lente. Tel est d’ailleurs le cas pour toutes les nouvelles technologies. En cause principalement, le prix élevé (dû notamment aux investissements consentis en termes de recherche et de développement), ainsi qu’une échelle de production limitée. La moindre batterie domestique coûte la bagatelle de 5 000 euros. Quant au coût des applications destinées aux entreprises, il est exorbitant.

Quoi qu’il en soit, les avancées technologiques sont rapides. Avant d’investir massivement dans une batterie domestique, les consommateurs attendent une diminution des prix, ainsi qu’un surcroît d’efficacité.

Pourquoi stocker l’énergie sans attendre ?

Parmi les raisons qui poussent certains consommateurs à investir dès à présent dans une batterie domestique, il y a le souhait de posséder un générateur de secours en cas de black-out de l’installation photovoltaïque, la volonté de s’affranchir du réseau ou, tout simplement, l’envie de faire un pari sur l’avenir.

Comme c’est le cas pour les véhicules électriques (lien vers l’article : Est-il vrai que rouler 100 % électrique coûte cher ?), le consommateur se trouve dans l’expectative. Le temps de retour sur investissement est extrêmement tributaire des circonstances. Rien ne vous empêche de faire le calcul en tenant compte de votre situation. Peut-être serez-vous surpris du résultat :

  • Vous utilisez l’énergie stockée en journée pour recharger votre voiture le soir.
  • Avec la suppression des compteurs tournant à l’envers pour les particuliers, l’injection de l’électricité dans le réseau coûte plutôt qu’elle ne rapporte.
  • Vous contournez le tarif prosumer et, en combinant votre installation avec une batterie domestique et un compteur bidirectionnel, vous êtes moins tributaire du réseau.
  • Le recours à des appareils intelligents vous permet d’utiliser l’énergie stockée à bon escient.
  • À cause de l’augmentation constante des prix de l’électricité, laquelle pousse les consommateurs à vouloir produire leur propre énergie, la charge du réseau et le risque de coupures de courant augmentent.

Systèmes batteries



Vers www.luminus.be