Privé

Habitation et construction durables : quel est le principe et comment le mettre en œuvre ?

Quand nous parlons de construction durable, la plupart d’entre nous pensent isolation, diminution des consommations, panneaux solaires et autres mesures économes en énergie. Mais la construction durable soulève aussi la question sociale concernant l’habitation durable.

Qu’est-ce qu’une habitation presque neutre en énergie ? Est-ce que « neutre en CO2 » est synonyme de « climatiquement neutre » ? Préférez-vous une habitation zéro-énergie ou une habitation à énergie positive ? Comment vivrons-nous en société à l’avenir ? Il y a de quoi s’y perdre. Nous vous aidons à y voir clair.

Quelle est la taille de nos habitations aujourd’hui ?

En Belgique, une maison mesure environ 120 m2 et un appartement, environ 70 m2. Il y a trente ans, une maison unifamiliale mesurait approximativement le double. Les nouvelles constructions d’appartement sont aussi plus petites. Ce phénomène résulte de l’envolée des prix de l’immobilier et des exigences strictes en matière d’économie d’énergie par rapport aux problèmes environnementaux. Nous sommes tous à la recherche d’habitations abordables, dont la facture d’énergie est de préférence la moins élevée possible.

Une habitation durable est une habitation intelligente et compacte

Pour vivre de manière durable, vivons de manière plus compacte. Les habitations compactes sont plus faciles à isoler et consomment moins d’énergie. Grâce aux nouvelles façons de vivre ensemble et à des choix intelligents, vous n’avez pas à faire de concession au niveau de la qualité de vie.

  • Aménagez votre habitation de manière intelligente et augmentez votre sensation d’espace : utilisez des teintes claires, optez uniquement pour des accessoires utiles (mais tendance), achetez des meubles sur pied, etc.
  • Exploitez votre espace de manière optimale en utilisant des meubles sur mesure et des armoires intégrées.
  • Optez pour un grand espace de vie ouvert et des chambres compactes.
  • Peut-être que les maisons partagées sont faites pour vous ?
  • Les véritables aventuriers, eux, optent pour les tiny houses.

Concepts expliqués :

  1. Habitation presque neutre en énergie
  2. Habitation neutre en énergie
  3. Habitation neutre en CO2
  4. Habitation climatiquement neutre
  5. Habitation zéro-énergie
  6. Habitation à énergie positive
  7. Habitation passive
  8. Habitation autosuffisante

Qu’est-ce qu’une habitation presque neutre en énergie ? (1)

Les habitations presque neutres en énergie seront le standard pour les nouvelles constructions en Europe dès 2021. Le niveau E d’une nouvelle habitation familiale ne peut pas excéder le niveau E30.

Attention ! Vous avez établi des plans de construction et vous avez été suffisamment intelligent pour choisir une habitation presque neutre en énergie ? Gardez à l’esprit que la liste des exigences est évaluée tous les 2 ans et modifiée, le cas échéant.

Neutre en énergie vs neutre en CO2 vs climatiquement neutre (2, 3, 4)

Ces termes sont souvent confondus et créent une véritable confusion.

Une habitation neutre en énergie fournit le même volume d’énergie que celui qu’elle consomme. Après un an, le compteur est donc toujours au même niveau.

Une construction neutre en CO2 va un petit peu plus loin. En prévoyant des compensations, vous vous assurez que les émissions de CO2 sont réduites à zéro. Vous pouvez, par exemple, utiliser des énergies renouvelables ou prévoir des compensations comme des toits verts.

Une habitation climatiquement neutre signifie qu’elle n’a aucun impact sur l’environnement. Outre les sources d’énergie renouvelable et les compensations neutres en CO2, l’accent est également mis sur la réduction de la consommation d’eau, l’utilisation de matériaux durables, la recyclabilité, etc.

Habitation zéro-énergie (5) vs habitation à énergie positive (6)

Une habitation zéro-énergie est synonyme d’une habitation neutre en énergie ou d’une habitation zéro-sur-le-compteur. Lorsque votre habitation produit plus d’énergie renouvelable qu’elle n’en consomme, nous parlons d’une habitation à énergie positive. Le niveau E de ce type d’habitation se trouve à E0 environ. En raison de l’isolation performante et des sources d’énergie alternatives, il est possible d’atteindre une valeur de niveau E négative. À l’avenir, les habitations et les quartiers résidentiels seront en mesure de fournir de l’énergie à l’industrie locale de cette manière et le transport d’énergie sur de longues distances deviendra obsolète.

Habitation passive (7)

Une maison passive n’est pas activement chauffée. Elle est chauffée grâce à la chaleur du soleil, la chaleur corporelle des résidents, les pertes de chaleur des appareils électriques et la récupération de chaleur de la ventilation mécanique. La consommation en énergie ne peut pas excéder 15 kWh/m². Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Excellente isolation de l’enveloppe, triple vitrage dans un châssis spécial.
  • Pont thermique et étanchéité.
  • Valeur du niveau E inférieure à E30.
  • La qualité de l’air est maintenue par une ventilation mécanique (avec récupération de chaleur).
  • L’orientation et la disposition de la maison sont axées sur l’absorption d’énergie (gratuite).

En pratique, un petit système de chauffage est prévu pour les jours les plus froids de l’année.

Habitation autosuffisante (8)

Il s’agit d’habitations que ne sont plus raccordées à un fournisseur d’énergie. L’énergie est produite et stockée dans l’habitation pour les moments où la demande en énergie est supérieure à la production. Aujourd’hui, il est encore prématuré d’en parler. La technologie en matière de batteries domestiques est encore en plein développement et une indépendance complète par rapport au réseau énergétique n’est pas encore à l’ordre du jour.



Vers www.luminus.be