Privé

Économiser en partageant : 7 applications à ne pas manquer

Dans les années soixante, les hippies et leurs communautés de partage faisaient figure de pionniers en matière d’économie collaborative. Aujourd’hui, l’économie collaborative est un secteur en pleine expansion. Désormais, tout se partage : voitures, vélos, espaces de bureaux, musique, taxis et même habitations. En réalité, rien n’est plus cohérent, car le concept est bénéfique pour l’environnement comme pour le portefeuille. Intéressé par la démarche et désireux d’apporter votre pierre à l’édifice ? Voici quelques applications destinées à vous faciliter la tâche.

Logement partagé

L’économie collaborative repose sur la mutualisation des biens, des objets, des espaces et des services. Votre logement, ou une partie de celui-ci, est inoccupé ? Pourquoi ne pas le louer pour un jour, une semaine, voire davantage et vous assurer ainsi un revenu complémentaire ? Airbnb (iOS et Android) est l’application par excellence permettant de proposer une chambre, un appartement ou une maison à la location de particulier à particulier. Après avoir créé votre compte, faites une description détaillée du logement, assortie de photos représentatives et de qualité. En ce qui concerne le prix, il est laissé à votre propre appréciation. La communication avec les locataires potentiels a lieu via l’appli, tout comme le paiement. Quant aux frais, ils sont tout à fait raisonnables. La plateforme facture au propriétaire 3 % de frais de service par réservation. Utiliser Airbnb, c’est la garantie d’une expérience unique nettement plus enrichissante et moins coûteuse qu’un séjour à l’hôtel.

Vélos en libre-service

De nombreuses personnes possèdent une voiture et/ou un vélo. Il est cependant parfaitement possible de se déplacer sans forcément investir dans l’achat d’un véhicule ou d’une bécane. Pour circuler en ville à vélo, rien ne vaut « Blue Bike » ou « Mobit ». Les vélos « Blue Bike » sont stationnés à des endroits fixes – par exemple dans les gares – tandis que la start-up gantoise « Mobit »  préconise la formule du vélo-partage en « free floating », c’est-à-dire sans station. Pour déverrouiller un vélo, il suffit de scanner le code QR via l’appli Blue Bike (iOS ou Android) ou Mobit (iOS ou Android). Ensuite, vous pouvez démarrer. Un conseil : afin de gagner du temps, créez préalablement un compte.

économie du partage apps

L’autopartage

De la même manière, il est parfaitement possible de se déplacer en voiture sans pour autant être propriétaire du véhicule. Vous avez besoin d’une auto pour une heure, une semaine ou davantage ? Via l’appli « Cambio » (iOS ou Android), vous réservez une voiture en fonction de vos besoins. Vous avez en outre la possibilité de choisir un véhicule correspondant à vos préférences. Différents modèles sont, en effet, à votre disposition, de la petite citadine au véhicule utilitaire. De plus, vous obtenez immédiatement un aperçu du coût.

Vous possédez une voiture, mais vous roulez très peu et souhaiteriez la louer à des tiers ? Inscrivez-la gratuitement sur « Drivy » (iOS et Android) et louez-la quand bon vous semble. Pas besoin de souscrire une nouvelle assurance, Allianz assure toutes les locations. Selon les créateurs de l’appli, vous pouvez aisément vous assurer un revenu de 150 euros par semaine.

Que ce soit comme conducteur ou comme passager, voyagez à moindre coût et en bonne compagnie grâce à « BlaBlaCar » (iOS et Android). Sur de longues distances, vous vous sentirez moins seul, tout en réalisant de substantielles économies.

Partage entre voisins

Vous avez ponctuellement besoin d’un sécateur, d’une scie circulaire, d’une visseuse ou d’un nécessaire à fondue ? Plutôt que d’acheter ces objets encombrants que vous n’utiliserez pratiquement jamais, pourquoi ne les emprunteriez-vous pas à un voisin ? Tel est le service proposé par « Peerby » (iOS + Android), une plateforme de partage entre voisins. Facile et gratuite, l’inscription sur la plateforme se fait en un clic. Un nom, une adresse, rien de plus. Une fois sur le site, chacun peut à la fois proposer des objets à prêter ou introduire une demande d’emprunt. Ce concept pratique et avantageux s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Lisons aussi notre article: Voici comment épargner durablement sur votre facture énergétique !



Vers www.luminus.be