Privé

Rénovation ou construction : demander le raccordement de votre compteur d’énergie en 5 étapes

Vous avez un projet de rénovation ou de construction et vous avez besoin de raccorder votre compteur au réseau de gaz et/ou de l’électricité, alors nous vous conseillons de faire votre demande à temps ! Avez-vous besoin temporairement d’un raccordement de chantier ? Connaissez-vous toutes les conditions imposées par votre gestionnaire de réseau ? Toutes les conditions sont-elles réunies pour que votre raccordement intervienne dans les délais ?  Voici quelques explications !

A premier vue, régler votre raccordement ne semble pas très  facile. Heureusement, les 5 étapes suivantes clarifient le processus.

Étape n° 1 : contacter votre gestionnaire de réseau de distribution

Outre l’acheminement du gaz et de l’électricité, un gestionnaire de réseau de distribution prend en charge l’installation ou la modification des compteurs, ainsi que leur raccordement aux réseaux de gaz et d’électricité.

Il est primordial de contacter votre gestionnaire de réseau le plus rapidement possible, afin qu’il analyse vos besoins et vous informe des modalités à suivre. Introduisez votre demande de raccordement sans tarder, soit par téléphone, soit en ligne. Grâce à notre site web, vous découvrez rapidement qui est votre gestionnaire de réseau.

Bon à savoir : dans le cas d’une nouvelle construction, vous pouvez demander à votre gestionnaire de réseau d’effectuer un raccordement provisoire pour chantier. Mais si la puissance du raccordement provisoire équivaut à la puissance définitive de votre installation électrique, il est conseillé de prévoir d’emblée un câble définitif (avec armoire de chantier temporaire). Vous éviterez ainsi des frais inutiles.

Étape n° 2 : préparer le raccordement

Avant de procéder à un nouveau raccordement ou de modifier un raccordement existant, il convient de respecter un certain nombre de conditions :

  • Prévoyez (ou faites prévoir par votre électricien) un kit d’énergie ou une courbe de raccordement, ainsi qu’une plaque multiplex hydrofuge au niveau du point d’entrée du câble d’alimentation.
  • Vous êtes responsable des travaux de terrassement à prévoir sur votre terrain. Prenez contact avec un entrepreneur gros œuvre ou avec votre gestionnaire de réseau qui vous communiquera toutes les informations utiles. En effectuant les travaux vous-même, vous réaliserez de substantielles économies.

Étape n° 3 : prendre rendez-vous en vue de l’installation

Dès réception de votre demande, votre gestionnaire de réseau vous fera parvenir une offre de prix, ainsi qu’une feuille de route personnalisée reprenant clairement les différentes étapes à respecter. Une fois que vous avez marqué votre accord sur l’offre, vous pouvez planifier le raccordement. Votre gestionnaire de réseau vous communiquera également votre (vos) code(s) EAN.

Le coût de l’installation dépend de votre situation spécifique :

  • Un raccordement électrique standard, c’est-à-dire un raccordement monophasé d’une puissance maximale de 40 ampères, coûte environ 850 euros. Pour les raccordements nécessitant une puissance supérieure (si, par exemple, vous souhaitez installer des panneaux solaires dont la puissance de crête est d’au moins 5 000 Wc), il convient d’opter pour un raccordement multiphasé, ce qui génère des coûts supplémentaires (notamment des frais d’étude), la facture pouvant aisément atteindre les 2 000 euros.
  • Raccordement au gaz : le prix est fonction du type de raccordement, de la préparation (études) et de l’importance des travaux. Pour un nouveau raccordement standard, comptez environ 250 euros.
  • Quant au coût d’un raccordement à l’égout, il est d’environ 850 euros.

Étape n° 4 : conclure le contrat d’énergie

Une fois que votre gestionnaire de réseau vous a communiqué votre (vos) code(s) EAN, concluez sans tarder un contrat d’énergie. Votre demande doit être faite avant que le gestionnaire de réseau de distribution ne vienne ouvrir les compteurs.

Luminus vous accompagne avec plaisir dans vos démarches. Contactez-nous.

Étape n° 5 : faire placer et ouvrir vos compteurs

Fixez une date avec votre gestionnaire de réseau pour le placement du (des) compteur(s). Assurez-vous que ceux-ci peuvent être ouverts le même jour. Cela requiert un certain nombre de conditions :

  • Vous devez disposer d’un contrat d’énergie avec un fournisseur.
  • Votre installation électrique intérieure doit être terminée et agréée.
  • S’il s’agit d’un raccordement au gaz naturel, vous devez être présent(e) et fournir une attestation de l’installateur. Si ce dernier n’est pas labellisé Cerga, vous devez obtenir un certificat de conformité octroyé par un organisme de contrôle agréé.

Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, votre gestionnaire de réseau de distribution devra effectuer un second passage afin d’ouvrir les compteurs, ce qui engendrera des frais supplémentaires, ainsi qu’une perte de temps.

Lisez également notre article : « Vous déménagez ? N’oubliez pas de transférer vos contrats d’énergie ! »


Vers www.luminus.be