Qu’entend-on par maison passive et quelle est la différence entre maison passive et QNE ?

On entend fréquemment les architectes et les entrepreneurs parler de « maison passive ». De quoi s’agit-il exactement ? Et quelle est la différence entre une « maison passive » et une maison « quasi neutre en énergie » ?

Une maison passive est une maison où règne en permanence, été comme hiver, un climat intérieur agréable, sans nécessiter d’installation de chauffage ou de système de refroidissement traditionnels. Une maison passive se suffit à elle-même.

Elle tire exclusivement son énergie de « sources passives » telles que la récupération de chaleur de l’air de ventilation, le rayonnement solaire ou le rayonnement thermique de ses occupants.

Condition sine qua non : en matière de chauffage, la consommation annuelle doit être égale ou inférieure à 15 kWh/m2.

Principales caractéristiques d’une maison passive :

  • La principale spécificité d’une maison passive est l’isolation thermique. En règle générale, l’épaisseur de la couche isolante se situe entre 15 et 25 cm pour le sol, entre 20 et 35 cm pour les murs et entre 20 et 40 cm pour le toit.
  • La plupart des maisons passives sont équipées de triple vitrage.
  • Afin de limiter les déperditions thermiques, l’étanchéité à l’air est primordiale. Les pertes de chaleur générées par une mauvaise étanchéité sont préjudiciables aux économies d’énergie. L’herméticité est l’un des principaux enjeux lors de la construction d’une maison passive.
  • Une maison passive se définit pas l’utilisation optimale de la chaleur passive. Cela signifie profiter de l’ensoleillement en hiver et se protéger contre les effets du soleil en été (surchauffe).
  • Une maison passive étant, par définition, parfaitement isolée et étanche à l’air, une bonne ventilation est indispensable pour garantir un air intérieur sain et éviter condensation et moisissures. D’où la nécessité d’utiliser un système de ventilation mécanique équilibrée, également appelé « système D ».
  • La plupart des maisons passives sont équipées de panneaux photovoltaïques ou de boilers solaires, éventuellement associés à une batterie domestique. L’objectif étant de profiter au maximum des effets positifs des énergies renouvelables.
  • Les occupants d’une maison passive privilégient également les appareils électroménagers peu énergivores. Découvrez différents articles relatifs aux chaudières de dernière génération, ainsi qu’aux appareils électroménagers labellisés A+++.
Maison passive Luminus

Quelle est la différence entre maison passive et QNE ?

En matière de construction durable, un autre concept a le vent en poupe : il s’agit de la norme QNE, qui n’est autre que l’acronyme de Quasi Neutre en Énergie. En termes de prestations environnementales, une maison QNE est légèrement moins efficace qu’une maison passive, mais nettement plus performante qu’une habitation traditionnelle.

La principale différence entre une maison QNE et une maison passive se situe au niveau des normes PEB. Une maison QNE possède un niveau E égal ou inférieur à E30.

Dans une maison passive, cette valeur est généralement négative, ce qui signifie qu’elle génère davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Quant au niveau K, il est inférieur à K30 pour une maison QNE et se situe entre K10 et K20 dans le cas d’une maison passive.

La valeur K indique le niveau d’isolation global d’un bâtiment. Plus le niveau d’isolation du bâtiment est élevé, plus la valeur K est faible.

graphique maison passive

Maison passive ou QNE : laquelle choisir ?

Il s’agit évidemment d’un choix personnel mûrement réfléchi. En moyenne, une maison passive est 20 % plus chère, ce en raison d’exigences énergétiques extrêmement strictes.

Les maisons QNE devenant progressivement la norme, elles sont de plus en plus abordables. Si vous en avez les moyens, nous vous conseillons cependant de construire une maison passive. Le surcroît d’investissement sera amorti en quelques années grâce, notamment, aux énormes économies d’énergie réalisées.

Également intéressant pour vous