Privé

Quel est le type de compteur électrique le mieux adapté à votre profil de consommation ?

Votre nouvelle habitation ou vos travaux de rénovation touche(nt) à leur fin ? C’est le moment de choisir le type de compteur électrique le mieux adapté à vos besoins.

En fonction de vos habitudes de consommation, le choix de tel compteur plutôt qu’un autre peut vous permettre d’économiser plusieurs dizaines d’euros par an. D’autres facteurs tels que, notamment, la présence de panneaux solaires, sont également susceptibles d’impacter votre consommation, ainsi que le montant de votre facture.

Un compteur simple a-t-il encore sa raison d’être ? Quels sont les avantages d’un compteur bi-horaire ? Quel compteur choisir si vous possédez une installation photovoltaïque ? Découvrez ci-après toutes les réponses aux questions que vous vous posez en matière de compteurs électriques.

Le compteur mono-horaire

Un compteur simple (mono-horaire) possède un unique cadran et, donc, un seul index de consommation (le tarif est identique de jour comme de nuit). Ce système présente les avantages suivants :

  • Un tarif unique est appliqué quels que soient le jour et l’heure de consommation. Vous pouvez donc faire tourner votre lave-linge, votre lave-vaisselle ou votre sèche-linge quand bon vous semble : le tarif demeure identique.
  • Dans le cas d’un compteur mono-horaire, le prix du kWh est inférieur au tarif de jour d’un compteur bi-horaire.

Le compteur bi-horaire

Un compteur bi-horaire (compteur double) comporte deux cadrans. En journée, c’est-à-dire entre 7 h et 22 h (heures pleines), vous payez le tarif de jour. Entre 22 h et 7 h (heures creuses) et le week-end (du vendredi 22 h au lundi 7 h), vous payez le tarif de nuit. Le tarif bi-horaire permet donc de payer l’électricité moins cher en heures creuses et le week-end. Les jours fériés tombant en semaine sont considérés comme des jours de semaine normaux, avec heures pleines et heures creuses. À noter que dans certaines communes, les plages horaires des heures creuses s’étendent de 21 h à 6 h. Pour connaître l’horaire s’appliquant à votre habitation, consultez votre gestionnaire de réseau de distribution.

Les avantages d’un compteur bi-horaire :

  • Le tarif de nuit est 30 à 40 pour cent moins cher qu’avec un compteur simple.
  • Les coûts de distribution sont moins élevés pendant les heures creuses.

Le compteur exclusif nuit

Il existe également un compteur mesurant la consommation des appareils électriques qui fonctionnent uniquement la nuit. Le prix du kWh est identique au tarif de nuit mais la redevance de distribution perçue par le gestionnaire de réseau est moins élevée.

Le compteur exclusif nuit nécessite un circuit électrique séparé et est essentiellement prévu pour les chauffages à accumulation. Par conséquent, il ne correspond pas aux besoins de la plupart des ménages.

Compteur numérique

Un compteur numérique convient aussi bien au tarif mono-horaire qu’au tarif bi-horaire (jour-nuit). Contrairement au compteur Ferrari analogique, le compteur numérique ne tourne pas à l’envers. Le principal avantage d’un compteur intelligent est qu’il vous permet de suivre votre consommation en temps réel et de prendre sans tarder les mesures permettant de la réguler.

En ce qui concerne le déploiement des compteurs numériques et leur incidence sur les installations photovoltaïques, le doute et l’incertitude prévalent.

Quel est le compteur le mieux adapté à vos besoins ?

Même si l’on exclut le compteur numérique et le compteur exclusif nuit, le choix est difficile. Il dépend notamment de votre consommation globale, des heures pendant lesquelles vous consommez le plus ou du fait que, par exemple, vous deviez installer un nouveau compteur ou remplacer le compteur existant. Voici quelques indications susceptibles d’orienter votre choix :

  • Si votre consommation en heures creuses est supérieure à 55 %, voire plus, il est intéressant d’installer un compteur bi-horaire.
  • Si vous possédez déjà un compteur bi-horaire et que votre consommation en heures creuses est supérieure à 30 %, il est préférable de ne pas le remplacer et de conserver le tarif bi-horaire. En cause, le prix d’achat et d’installation d’un nouveau compteur, ainsi que l’essor des compteurs numériques.
  • Si vous possédez des panneaux solaires, le compteur mono-horaire est généralement la meilleure option. Découvrez ci-après un décompte concret.
  • Tenez compte de tous les paramètres : les frais de placement et de distribution, le prix de l’électricité, vos habitudes de consommation, etc.

Je possède des panneaux solaires. Quel type de compteur électrique dois-je choisir ?

Si vous possédez des panneaux solaires ou que vous avez l’intention d’en installer, un compteur simple est presque toujours la meilleure option. La preuve grâce à un exemple pratique :

Admettons que votre production annuelle s’élève à 3 600 KWh, dont 2 600 KWh sont produits pendant la semaine et 1 000 KWh durant le week-end. La consommation annuelle est de 4 400 KWh.

  • Si vous possédez un compteur simple, vous payez donc 800 KWh par an au tarif mono-horaire.
  • Si vous possédez un compteur bi-horaire, le calcul se complique. Si l’on considère que vous consommez environ la moitié durant la nuit et le week-end, le décompte s’établit comme suit :
    • Tarif de jour : 2 200 KWh (consommation) – 2 600 KWh (production pendant la semaine) = -400 KWh.
    • Tarif de nuit : 2 200 KWh (consommation) – 1 000 KWh (production pendant le week-end) = 1 200 KWh.

CONCLUSION : dans le cas d’un compteur double, vous payez 1 200 KWh par an au tarif de nuit, c’est-à-dire nettement plus que le prix de 800 KWh au tarif mono-horaire.

La solution est de consommer le moins possible pendant les heures creuses, ce qui n’est ni pratique, ni réaliste. Il est donc préférable de coupler une installation photovoltaïque à un compteur mono-horaire.


Vers www.luminus.be