Privé

En Belgique, la part de l’éolien dans la production d’électricité est en augmention

Dans le cadre des objectifs fixés par l’Union européenne en matière de coordination des politiques économiques et sociales des États membres, la Belgique mise énormément sur l’énergie éolienne. Ces dernières années, le parc éolien s’est considérablement étoffé, tant en Flandre qu’en Wallonie. Et cette tendance devrait se maintenir dans les deux régions au cours des prochaines années.

Lisez aussi notre article : Investir ensemble dans l’énergie éolienne par le biais de notre société coopérative

L’énergie éolienne, un pilier important de la stratégie Europe 2020

Europe 2020 est la stratégie décennale de l’Union européenne pour l’emploi et la croissance. Elle a été lancée en 2010 pour créer les conditions d’une croissance intelligente, durable et inclusive. Parmi les cinq grands objectifs fixés par l’UE figure l’utilisation d’énergie provenant de sources renouvelables à hauteur de 20 %. Dans cette optique, l’Union a imposé des objectifs précis à chacun des États membres. En ce qui concerne la Belgique, elle est tenue de produire d’ici 2020 13 % de son énergie à partir de sources renouvelables.

En 2015, le parc éolien belge a produit, selon les chiffres de la CREG (Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz), environ 6 % de la consommation totale d’électricité de la Belgique. Et ce pourcentage ne fera qu’augmenter au cours des années à venir, la Flandre et la Wallonie étant fermement résolues à étendre et développer le parc éolien existant.

La puissance installée du parc éolien en Belgique

Depuis 2008, la puissance installée du parc éolien belge augmente régulièrement (233 MW par an en moyenne). Fin 2016, elle culminait à quelque 2 386 MW, répartis comme suit : 38,73 % pour la Flandre et 31,43 % pour la Wallonie, les 29,84 % restants provenant des éoliennes offshore installées en mer du Nord.

Puissance annuellement installée du parc éolien en Belgique

En 2016, 51 nouvelles éoliennes ont été raccordées au réseau en Flandre. Elles représentent une puissance installée de 131,4 MW. L’immense majorité des nouveaux parcs éoliens a été installée sur des terrains portuaires et industriels. Cela signifie que de nombreuses entreprises reconnaissent l’importance et l’utilité de l’énergie éolienne pour leur approvisionnement en électricité. Aujourd’hui, la Région flamande compte environ quatre cents turbines. Le gouvernement flamand projette de construire 280 éoliennes supplémentaires dans les quatre années à venir, de quoi alimenter quelque 446 000 foyers en électricité verte.

Au cours de l’année 2016, 19 nouvelles éoliennes ont été installées en Wallonie, pour une puissance totale supplémentaire de 42 MW. Avec 151 MW éoliens en construction et 100 MW autorisés et libres de tout recours, la Wallonie met tout en œuvre pour rattraper son retard dès cette année.

Moins d’énergie éolienne produite en 2016

Malgré l’installation de 70 nouvelles turbines en 2016, la quantité d’énergie éolienne produite en Belgique a été inférieure à celle de 2015.

Selon l’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables (APERe), le parc éolien a produit l’an dernier 5,2 millions de MWh, contre plus de 5,4 millions de MWh en 2015. Cette réduction s’explique par le fait que 2016 a été une année moyenne en termes de potentiel venteux, alors que 2015 avait été exceptionnelle en la matière.

Moins d'énergie
Production annuelle du parc éolien belge

Pour connaître la production quotidienne d’énergie éolienne en Belgique, consultez le site www.weerenergie.be.

L’énergie éolienne a le vent en poupe

Selon un sondage effectué en octobre 2013 par l’Institut IPSOS à la demande d’EDORA, la Fédération des énergies renouvelables, plus de quatre Wallons sur cinq sont favorables à l’éolien. Le sondage a été réalisé sur un échantillon comprenant une répartition représentative entre zones urbaines et zones rurales. Les habitants en zones rurales, et donc potentiellement riverains de parcs éoliens, sont aussi favorables à cette technologie que le reste des Wallons. Les opposants n’y représentent que 5 % de la population. Au-delà de l’opinion globalement favorable à l’éolien, le sondage Ipsos indique que 74 % des Wallons habitant en zone rurale (donc potentiellement riverains de parcs éoliens) sont prêts à accueillir un parc éolien dans leur commune. Les Wallons qui ont une expérience avec l’éolien sont significativement plus favorables à une installation d’éoliennes dans leur commune (82 %) que ceux qui n’ont pas une telle expérience (73 %).

Consultez ici le rapport complet du sondage Ipsos.


Vers www.luminus.be