Privé

Achat d’une maison ? Ne vous fiez pas uniquement au score PEB !

Vous cherchez à acquérir une nouvelle habitation ? Plus vous réunissez de critères positifs, mieux c’est. Ne perdez pas de vue qu’un faible score PEB est un must absolu. Plus le niveau E est bas, plus l’habitation est écoénergétique. Cependant, cette valeur plus ou moins élevée recèle bien d’autres données.

Le B.A.-BA du PEB  

PEB est l’acronyme de Performance Énergétique des Bâtiments. Le certificat PEB est un document qui dresse le bilan énergétique de votre habitation. En d’autres termes, la valeur PEB indique la consommation énergétique d’une habitation par mètre carré de surface utile. Cette valeur s’exprime en kW/m² et est généralement située entre 0 et 700. Plus ce chiffre est bas, plus votre habitation est économe en énergie et inversement.

En Région flamande, votre consommation est indiquée sur une échelle de couleur allant du vert (très économe) au rouge (très énergivore). Le rouge est l’apanage des très vieilles maisons dont la valeur PEB peut être supérieure à 700. En revanche, la valeur PEB d’un bâtiment neuf bien isolé se situe en moyenne entre 100 et 250.

En Région de Bruxelles-Capitale, votre consommation est définie en classes, de la lettre A (consommation très basse) à la lettre G (consommation très importante).

En Région wallonne, votre consommation est également définie par une lettre de A à G, mais les critères d’attribution de ces scores sont différents. Il est, par exemple, plus difficile d’obtenir un A à Bruxelles qu’en Wallonie.

En cas de vente, le propriétaire est obligé de remettre le certificat PEB aux acheteurs potentiels. Lorsque vous visitez une maison, n’hésitez pas à le demander.

Acheter une maison

Qu’est-ce qu’un bon score PEB ?

Le niveau plus ou moins élevé du PEB dépend de divers facteurs, parmi lesquels le type d’habitation ou d’immeuble, l’âge de la maison, etc. Il est également utile de pouvoir comparer le PEB avec celui des habitations semblables situées dans le voisinage.

Pour plus d’informations sur les certificats PEB, référez-vous, selon les régions, aux sites suivants : http://www.environnement.brussels/, energie.wallonie.be ou http://www.energiesparen.be/.

Promouvoir une valeur PEB basse

Lorsque vous achetez une maison ou un appartement, la valeur PEB est un critère de sélection déterminant. Une faible valeur PEB permet non seulement de contribuer à la préservation de notre planète, mais également d’économiser de l’argent et de l’énergie.

Si, malgré tout, vous jetez votre dévolu sur une maison à haute valeur PEB, pas de panique. Le certificat délivré par l’expert indépendant chargé du contrôle comprend un certain nombre de conseils destinés à rendre votre habitation écoénergétique. Découvrez d’ores et déjà nos conseils :

  1. Afin d’éviter d’énormes pertes de chaleur provoquées par un défaut d’isolation, il est impératif de bien isoler votre toiture. Vous pouvez parfaitement vous en occuper vous-même et réaliser ainsi de substantielles économies de main d’œuvre. Une toiture convenablement isolée permet de réduire la valeur PEB de 50 %.
  2. Les fenêtres et portes-fenêtres à simple vitrage font exploser la valeur PEB. En revanche, le double vitrage permet de réduire cette valeur de 20 %.
  3. Le « vintage » a résolument le vent en poupe. Sauf en matière de chaudières ! Si vous remplacez votre ancienne chaudière par une neuve, la valeur PEB chutera de 20 %.
  4. Les murs extérieurs laissent échapper énormément de chaleur. Seule une bonne isolation peut remédier à ce problème. Et la valeur PEB peut chuter de 30 %.
  5. Si vous avez déjà pris toutes les mesures énoncées ci-dessus, il ne vous reste plus qu’à installer des panneaux photovoltaïques ou un boiler solaire ou à isoler vos sols. Même si ces interventions ne réduiront pas la valeur PEB de manière drastique, songez au proverbe : « Les petits ruisseaux font les grandes rivières.»

Vous avez pris votre décision ? Découvrez nos conseils pour un déménagement sans stress.



Vers www.luminus.be