Six mois après l’installation de sa batterie domestique, Patrick témoigne

Patrick Bertjens, le gérant de l’agence de marketing numérique iFOLKS, fait partie des premiers détenteurs d’un compteur digital en Belgique. Précurseur de l’utilisation d’énergie verte et soucieux d’optimiser le rendement de son installation photovoltaïque, il possède depuis quelques mois une batterie domestique de la marque Pylontech. Après nous avoir accordé, à l’époque, un entretien disponible ici, dans lequel il exposait en détail ses motivations et décrivait l’installation, Patrick nous fait partager aujourd’hui son expérience. 

Âgé de cinquante-quatre ans, Patrick Bertjens vit depuis quinze ans dans la même maison à Genk, en compagnie de son épouse et de leurs deux fils. Écologistes convaincus, ils ont acquis de bonne heure des panneaux solaires, ainsi qu’une voiture électrique. Afin de gérer plus efficacement leur consommation énergétique, ils ont récemment complété ces investissements économiseurs d’énergie par une batterie domestique. Suite à l’instauration prochaine d’un nouveau mode de calcul des coûts de réseau en Flandre (tarif capacitaire), les propriétaires d’un compteur numérique ont intérêt à investir dès à présent dans une batterie domestique. Ils seront dès lors moins tributaires du réseau, tout en limitant les pics de consommation. 

Il y a quelques mois, vous avez fait installer une batterie domestique par Insaver Luminus. Comment s’est déroulée l’installation ? 

« Insaver est une filiale de Luminus ayant son siège à Houthalen-Helchteren. Depuis que cette entreprise a procédé à l’installation de mes panneaux solaires cela fait déjà pas mal de temps – je la considère comme un partenaire énergétique fiable. L’installation de la batterie s’est également déroulée sans encombre, de manière professionnelle et conviviale. Les experts d’Insaver se chargent absolument de tout, y compris du contrôle de l’installation et de la demande de prime octroyée par le gouvernement flamand. Tout ce que j’ai eu à faire, c’est leur ouvrir la porte et préparer le café. En une matinée, l’installation était terminée et le garage ne recelait plus la moindre trace de leur passage. »

« Je souhaite avoir mon avenir et celui de ma famille entre les mains. Or, avec une batterie domestique, notre avenir énergétique est garanti à 100 %. »

Patrick Bertjens

Dans les mois qui ont suivi, avez-vous eu besoin d’assistance ? Ce service vous a-t-il donné satisfaction ?

« L’installation proprement dite s’est déroulée sans le moindre problème. Pour ce qui est des subsides accordés par le gouvernement flamand, j’ai sollicité Luminus. Certes, Luminus ne fait pas la demande à votre place mais vous aide à l’introduire via Fluvius. J’ai immédiatement obtenu une réponse claire qui m’a permis d’introduire ma demande afin d’obtenir l’agrément. »

Après quelques mois d’utilisation, quelles sont vos constatations ?

« N’étant pas techniciens, nous ne sommes pas familiarisés avec le fonctionnement de la batterie. Cependant, nous n’avons aucun doute quant à son utilisation et à son efficacité. Je suis particulièrement fan des petites lampes qui équipent l’appareil et permettent de savoir à quel moment l’électricité est stockée et quand elle est consommée. Cela m’a permis de me rendre compte de son efficacité car l’énergie est principalement utilisée pendant les pics de consommation. Rien que du positif ! » 

Avez-vous constaté des avantages et des inconvénients importants ? 

« Le service et l’assistance sont pour moi deux éléments essentiels. Lorsque vous achetez un produit, la qualité du service après-vente n’est jamais garantie. Pour ce qui est d’Insaver Luminus, je n’ai rien à reprocher. »

« Nous avons en outre constaté une énorme différence en termes d’autoconsommation. Plutôt que d’être réinjectée dans le réseau, toute l’électricité que nous produisons en journée est stockée dans la batterie. Il est important de noter que notre installation électrique est conçue de manière à utiliser au maximum le rayonnement solaire, en fonction de nos panneaux solaires. En temps normal, nous réinjections en moyenne 200 kWh par mois dans le réseau. Or, depuis la mise en service de la batterie, ce chiffre est tombé en-dessous de 10 kWh par mois. Concrètement, la batterie me permet d’économiser 190 x 0,24 EUROS/kWh = 45,6 euros par mois x 12 = 547 euros par an. »

« Nous savons qu’à certaines périodes de l’année – notamment en hiver – les panneaux solaires ne produisent pas suffisamment d’énergie pour combler nos besoins. Qu’à cela ne tienne, nous restons en l’occurrence simplement reliés au réseau électrique. Même si la batterie ne résout pas tous les problèmes, elle nous permet d’être moins tributaires du réseau, ce qui était notre objectif. »

Quel impact espériez-vous en termes de consommation d’énergie et de coûts ? Vos attentes ont-elles été comblées ? 

« Notre consommation électrique est d’environ 3 500 kWh par an, ce qui est plutôt raisonnable pour une famille de quatre personnes. À l’époque, les panneaux solaires se sont imposés comme un choix logique. La combinaison panneaux solaires/batterie domestique est pour nous la garantie d’un meilleur rendement de l’installation et la certitude que notre énergie est en grande partie verte et locale. La plupart du temps, cela nous permet également de recharger « gratuitement » notre véhicule électrique avec de l’énergie non polluante. Selon mes calculs, mon économie oscillera entre 500 et 600 euros par an. Et sur base du prix de l’installation, je devrais récupérer mon investissement au bout de huit ans et demi, ce qui correspond à la période d’amortissement de mes panneaux solaires. »

Lisez également l’article : Panneaux solaires + batterie domestique : une combinaison gagnante ou pas ?

Ces derniers mois, comment avez-vous modifié votre manière de consommer l’énergie ?

« Depuis l’acquisition d’une batterie domestique, nous sommes tous davantage conscients de l’importance de bien gérer notre consommation énergétique. Depuis plusieurs années, j’effectue un suivi régulier de tous les flux d’énergie de notre maison, une démarche qui garde tout son sens aujourd’hui. Cela nous fournit de précieuses indications telles que, par exemple, l’utilité de brancher plusieurs appareils énergivores lorsque les panneaux produisent de l’électricité excédentaire. » 

« Le véhicule électrique constitue un cas à part. En raison de notre activité professionnelle, nous sommes la plupart du temps amenés à le recharger pendant la nuit, auquel cas la batterie est d’une aide relative. »

« La batterie domestique prend le relais et stocke l’électricité excédentaire produite par les panneaux. Cela nous permet d’écrêter nos pics de consommation mensuels, de ne pas surcharger le réseau de distribution et de réduire notre tarif capacitaire. »

Patrick Bertjens

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à faire l’acquisition d’une batterie domestique ?

« Lorsqu’un investissement vous permet de vous affranchir du réseau, tout en économisant de l’argent, il n’y a pas lieu d’hésiter. Intellectuellement, la démarche est en principe identique à celle qui consiste à installer des panneaux solaires. Faites une estimation réaliste de votre consommation énergétique en tenant compte non seulement de la quantité, mais également du moment où vous consommez. Cela vous permettra de faire concorder de manière profitable panneaux solaires et batterie domestique. Un second conseil concerne le choix de l’emplacement de votre batterie domestique. Pour des raisons techniques, nous avons été contraints de l’installer dans le garage. Les installateurs d’Insaver Luminus nous ont aidés à trouver l’emplacement adéquat.   

Après quelques mois d’utilisation, nous nous félicitons d’avoir sauté le pas. Nous avons effectué un investissement durable de plus, tout en renforçant notre autonomie. » 

Également intéressant pour vous