Privé

Pile à combustible : définition et fonctionnement

Moins connue que les autres systèmes producteurs d’énergie, la pile à combustible permet de convertir l’énergie chimique produite par une combustion en énergie électrique, en chaleur ou en eau. Quant à la chaleur résiduelle, elle peut être utilisée pour chauffer votre habitation. Dans cet article de blog, nous analysons le fonctionnement, les applications, ainsi que les avantages et les inconvénients de cette technologie d’avenir.

Qu’est-ce qu’une pile à combustible ?

Que ce soit par ses dimensions ou par sa forme, une pile à combustible ressemble à un frigo américain. Derrière l’habitacle se cache un condensé de  technologie. Tout ce dont vous avez besoin, c’est un raccordement à l’eau et au gaz.

L’installation se compose de deux modules : une chaudière à haut rendement  au gaz et la pile à combustible proprement dite. Le principe chimique est celui de l’électrolyse. La pile à combustible reçoit le gaz via la chaudière et effectue une séparation de l’hydrogène et du CO2. L’hydrogène réagit avec l’oxygène en produisant aussi bien de l’électricité que de la chaleur (pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire). En d’autres termes : vous produisez votre propre électricité et vous utilisez la chaleur résiduelle pour chauffer l’habitation ou l’eau sanitaire.

Contrairement à une centrale de cogénération, une pile à combustible peut produire de l’électricité nuit et jour en continu. Telle est également la principale différence entre une pile à combustible et les panneaux photovoltaïques.

À qui est destinée la pile à combustible ?

La pile à combustible s’adresse particulièrement aux gros consommateurs d’électricité, tels que les familles nombreuses ou les personnes possédant une piscine chauffée ou une voiture électrique. À l’heure actuelle, on installe des piles à combustible à partir d’une consommation électrique de 4 000 kWh, bien que 10 000 kWh semblent être un seuil plus rationnel. Si vous consommez davantage, voire le double (20 000 kWh), il est possible de coupler deux appareils.

Les piles à combustible conviennent particulièrement aux immeubles anciens où la consommation électrique est extrêmement élevée. Dans la plupart des constructions neuves, mieux isolées et moins énergivores, les occupants optent généralement pour d’autres technologies.

Fonctionnement pile à combustible

© Viessmann

Une pile à combustible génère beaucoup moins de CO2

Selon les fabricants de piles à combustible, cette technologie permet d’économiser 40 % d’énergie. Quant aux émissions de CO2, elles sont réduites de moitié par rapport à un système conventionnel de production de chaleur et d’électricité. Le fait de produire votre propre courant permet de diminuer considérablement vos coûts électriques. Cerise sur le gâteau : via le projet « PACE », l’Union européenne octroie des subventions en cas d’installation d’une pile à combustible.

L’installation d’une pile à combustible est sans contraintes

Une pile à combustible peut être combinée à divers systèmes de chauffage (panneaux solaires, chauffage central, chauffage par le sol…). Un technicien couple l’appareil à l’arrivée d’eau et de gaz et, ensuite, raccorde l’électricité. De la taille d’un frigo américain, l’appareil est extrêmement silencieux et s’installe de préférence dans un local technique.

Le prix

Une pile à combustible constitue un investissement substantiel pouvant facilement atteindre 20 000 euros. Heureusement, l’Union européenne accorde une subvention d’environ 8 500 euros, ce qui permet de réduire le temps de retour sur investissement.



Vers www.luminus.be