Les panneaux solaires sont-ils encore rentables en 2020 ?

Les panneaux solaires constituent-ils encore un investissement rentable ? Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon des différents subsides et primes en vigueur dans notre pays, exemples pratiques à l’appui.

Afin de se conformer aux obligations de plus en plus draconiennes en matière d’énergie renouvelable et de réduire leur empreinte écologique, un nombre sans cesse croissant de Belges sont à l’affût de moyens permettant de diminuer durablement leur facture énergétique. La décision des autorités de mettre progressivement un terme à toute une série de subsides, voire de carrément les supprimer, incite bon nombre de consommateurs à s’interroger quant à la pertinence d’investir dans des mesures d’économie d’énergie. La question se pose également en matière de panneaux solaires. Quoi qu’il en soit, une installation photovoltaïque demeure, en 2020, un investissement rentable.

Pourquoi opter pour des panneaux solaires ?

  • Ils n’ont jamais été aussi bon marché.
  • Leur qualité ne cesse de s’améliorer.
  • Votre facture d’énergie diminue de manière significative.
  • Ils possèdent une durée de vie d’environ 25 ans.
  • Le temps de retour sur investissement est de 10 ans.
  • Ils nécessitent peu d’entretien.
  • Qu’il s’agisse de bâtiments neufs ou rénovés, les panneaux solaires permettent de satisfaire aux nouvelles normes PEB.
  • Les habitations de plus de 10 ans bénéficient d’un taux de TVA réduit (6 % au lieu de 21 %).

Les subsides en vigueur en 2020

Bien que la tendance soit à la diminution des aides publiques, voire à leur suppression, une installation solaire demeure un investissement intéressant en raison du prix avantageux des panneaux et de leur rendement. Vous trouverez ci-après un récapitulatif de la situation actuelle région par région.

RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

  • En Région bruxelloise, si vous produisez de l’électricité verte au moyen de panneaux photovoltaïques ou de toute autre source d’énergie renouvelable, vous avez droit à des certificats verts. Ceux-ci s’apparentent à des bons à valoir que vous revendez à votre gestionnaire de réseau au prix du marché. Chaque gestionnaire de réseau est tenu de respecter un quota annuel. Les quotas étant connus jusqu’en 2025, les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale ont encore quelques belles années devant eux pour profiter de ce type de subsides.
  • Depuis le 1er septembre 2017, si vous prévoyez d’installer des panneaux solaires en Région bruxelloise, vous pouvez bénéficier d’un Prêt Vert Bruxellois.

RÉGION FLAMANDE

  • Depuis 2019, seuls les groupes cibles prioritaires et les personnes morales peuvent toujours contracter des crédits énergie auprès des Maisons de l’énergie. À partir de 2020, le crédit énergie accordé par l’entremise de la Maison de l’énergie sera uniquement destiné aux groupes cibles prioritaires. Les personnes qui entrent en considération peuvent emprunter 15 000 euros maximum à un taux de 0 %.
  • En 2016, le Gouvernement flamand a approuvé un plan soleil permettant aux particuliers de participer à des projets relatifs aux énergies renouvelables.

RÉGION WALLONNE

  • Le temps de retour sur investissement des panneaux solaires en Wallonie est comparable à celui de la Flandre. Procédez ici à une estimation réaliste.
  • Le gouvernement wallon souhaitait reporter l’introduction du tarif prosumer jusqu’en 2025. Cependant, la CWaPE, le régulateur du marché du gaz et de l’électricité en Wallonie, s’étant formellement opposée à ce report, le tarif prosumer entrera en vigueur dès le 1er janvier 2020. Le Ministre Henry et la CWaPE se sont toutefois mis d’accord pour bloquer durant 4 mois l’envoi des index des clients concernés par le tarif prosumer aux fournisseurs d’énergie. Concrètement, cela signifie que les fournisseurs d’énergie n’établiront pas de factures de décompte annuel ou de clôture durant ces 4 mois pour ces clients. L’objectif est de mettre à profit ce délai pour trouver une solution de long terme dans ce dossier. De nouveaux rebondissements pourraient encore survenir prochainement car de nombreuses questions restent en suspens quant à la mise en pratique de cette mesure. Découvrez tous les détails via ce lien.

L’introduction des compteurs numériques

RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

  • Dans le futur, le déploiement des compteurs numériques pourrait impacter le système des compteurs tournant à l’envers. Dans un premier temps, Sibelga compte installer des compteurs Smart Ready, dont le fonctionnement peut être contrôlé à distance. Dès 2023, 40 000 compteurs intelligents devraient être installés chaque année. D’ici là, de nombreux paramètres sont susceptibles d’évoluer, tant en matière de coûts que de besoins et de technologie. À ce jour, aucune décision n’a été prise en matière de mécanisme de compensation en Région bruxelloise.

RÉGION FLAMANDE

  • En 2019, la Région flamande a progressivement procédé à l’installation de compteurs numériques. En mars 2019, le gouvernement flamand a conclu un accordconcernant les propriétaires de panneaux photovoltaïques :
    • Pour toutes les installations, placées avant le 1er janvier 2021, les propriétaires peuvent choisir de rester dans le système actuel. Cela signifie que vous pouvez bénéficier pendant 15 ans d’un compteur tournant à l’envers, tant pour les coûts de distribution que pour les coûts d’électricité. Si votre installation remonte à 5 ans, vous êtes donc couverts par ce système pendant 10 ans encore.
    • À tout moment, vous pouvez opter pour le nouveau système tarifaire mis au point par le VREG. Dans ce système, les tarifs réseau sont calculés sur toute l’électricité que vous obtenez du réseau (le compteur qui tourne à l’envers pour vos coûts de distribution devient donc obsolète). Ce système est particulièrement avantageux si vous restez chez vous une grande partie de la journée et que vous utilisez en temps réel l’énergie que vous produisez.

(Conseil : le Vreg a mis au point un simulateur permettant de découvrir quelle option convient le mieux à votre situation).

RÉGION WALLONNE

Christophe Lacroix, le ministre wallon de l’Énergie, a confirmé qu’à l’avenir, les compteurs numériques constitueront la seule option logique en termes de progrès et d’efficacité.  Actuellement, la Région wallonne prévoit l’installation d’un compteur numérique uniquement pour les personnes qui consomment plus de 6 000 kWh par an ou qui produisent leur propre électricité (propriétaires de panneaux photovoltaïques). La Région prévoit en outre, au plus tard pour le 1er janvier 2023, de systématiquement placer un compteur numérique chez les personnes qui ne paient pas leur facture d’énergie, qui demandent un nouveau raccordement, qui doivent remplacer leur compteur ou qui souhaitent tout simplement disposer d’un compteur numérique.

Subsides panneaux photovoltaïques

Exemples pratiques

EXEMPLE 1 : rentabilité des panneaux solaires en Région bruxelloise

Robert et Isabelle habitent au centre de Bruxelles. Leur consommation énergétique étant modérée, ils ont opté pour une installation de 2 500 kWh. Coût de l’investissement : 4 750 euros. Leur fournisseur d’électricité facture 0,27 euro/kWh, ce qui, sur base annuelle, représente une économie d’environ 675 euros.

Après certification de leur installation par Brugel, ils ont droit à des certificats verts d’une valeur approchant les 600 euros annuels et ce, pendant 10 ans. Le temps de retour sur investissement est de 4 ans.

rendement panneaux solaires bruxelles

EXEMPLE 2 : rentabilité des panneaux solaires en Région flamande

Avant d’installer des panneaux solaires, Idriss et Elke ont déjà réalisé un certain nombre d’adaptations énergétiques dans leur maison. Ils ont trois enfants et ont opté pour une installation de 3 500 kWh.

Cette installation leur permet d’économiser +/- 945 euros sur leur facture annuelle d’électricité. Chaque année, ils payent le tarif prosumer, soit quelque 315 euros par an. Le prix de l’installation photovoltaïque est de 5 000 à 6 000 euros.

Si on déduit le tarif prosumer (315 euros) du montant de l’économie réalisée grâce aux panneaux solaires (945 euros), on obtient une économie annuelle de 630 euros. Le temps de retour sur investissement est de 8 à 10 ans

rendement panneaux solaires flandres

EXEMPLE 3 : rentabilité des panneaux solaires en Wallonie

José, Philippe et leurs deux fils habitent à Namur. Ils font installer des panneaux solaires d’une capacité de 3 500 kWh par un installateur certifié. Coût de l’installation : entre 5 000 et 6 000 euros. Chaque année, l’économie réalisée se monte à environ 900 euros. Dans ce cas précis, le temps de retour sur investissement varie de 6 à 7 ans.

En Région wallonne, le tarif prosumer sera d’application dès le 1er janvier 2020, ce qui fera passer la facture annuelle de José et Philippe de 234 à 346 euros. Mais avec ou sans intervention des pouvoirs publics, le rendement des panneaux solaires reste beaucoup plus intéressant que toute formule d’épargne à la banque.

Rentabilité des panneaux solaires en Wallonie 2019

En 2020, les panneaux solaires demeurent un investissement rentable. Calculez ici le prix de votre installation et découvrez le montant que vous êtes susceptibles d’économiser.

Également intéressant pour vous