Des fenêtres bien isolées pour une facture d’énergie moins salée

Saviez-vous qu’une maison perd 15 % de sa chaleur par les fenêtres et les portes ? Des fenêtres à l’efficacité énergétique améliorent directement votre confort et réduisent vos coûts en énergie.

Bien isolées, elles constituent un élément important d’une enveloppe économe en énergie (en combinaison avec vos murs, vos sols et votre toiture). Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous : des films pour vitrage temporaires et bon marché au triple vitrage durable, mais plus onéreux.

L’importance de fenêtres bien isolées

Une grande partie de la chaleur s’échappe à travers vos châssis de fenêtre et vos vitres. Moins de chauffage, une facture d’énergie moins élevée et un confort sensiblement accru dans la maison : voilà ce que vous offrent des fenêtres bien isolées.

Par ailleurs, les fenêtres à faible valeur d’isolation, comme celles à simple vitrage, présentent plus rapidement de la condensation. Vous risquez donc de rencontrer des problèmes d’humidité et de moisissure. Le double vitrage n’est devenu courant que dans les années 1950. Les habitations d’avant cette période qui n’ont pas encore été rénovées n’ont généralement que du simple vitrage.

  • La valeur d’isolation de vos fenêtres est dénommée la valeur U (exprimée en W/m²K), et désigne la quantité de chaleur qu’un vitrage laisse passer. Elle dépend de l’épaisseur du vitrage, des propriétés des couches entre le vitrage et du type de profil. Plus la valeur U est faible, plus vos fenêtres isolent.
  • Lorsque vous isolez vos fenêtres, vous devez prévoir une ventilation suffisante. Dans les maisons plus anciennes, l’air se renouvelle automatiquement le long des interstices présents. Si vous vous attaquez à l’isolation de votre enveloppe, vous perdez ces trous d’air. Dans ce cas, il vaut mieux installer des grilles de fenêtre ou un système de ventilation. Parlez-en avec votre installateur.

Solutions pour une bonne isolation de fenêtre

1.     Film pour vitrage économe en énergie

Il existe deux types de films isolants qui viennent se poser à l’intérieur de votre fenêtre. Tous deux diminuent la valeur U de vos fenêtres existantes.

Vous posez vous-même le film pour châssis sur vos châssis et il ne coûte que 2,5 € par mètre carré. Vous créez, pour ainsi dire, une couche d’air isolante entre la fenêtre et le film. Il s’agit d’une option économique si vous habitez dans un logement temporaire ou si vous n’avez pas encore les moyens de remplacer vos fenêtres. Son efficacité n’est pas comparable à un vitrage à haut rendement, mais le film pour vitrage améliore légèrement l’isolation de vos pièces.

Un spécialiste est nécessaire pour poser un film pour vitrage directement sur votre fenêtre. Le prix est donc presque aussi élevé que celui du remplacement complet de vos fenêtres. Le film renvoie la chaleur vers l’intérieur au moyen d’une couche réfléchissante. En raison de son prix, cette option convient particulièrement si vous habitez dans un bâtiment, par exemple, où vous ne pouvez ou ne voulez rien changer aux fenêtres, ni aux châssis existants.

2.     Survitrage

Le survitrage constitue une autre solution pour les personnes avec un budget limité. Comme son nom l’indique, vous placez une nouvelle vitre contre le vitrage existant et vous créez ainsi une couche d’air isolante entre les deux fenêtres.

Un survitrage est beaucoup moins cher qu’un double ou triple vitrage, et vous pouvez facilement le retirer par la suite. Ce système est également utilisé lorsque le remplacement des vitrages est impossible, comme pour les vitraux coûteux.

3.     Profils de fenêtre de qualité

Outre le vitrage, le profil de vos fenêtres joue un rôle important dans la valeur U totale. Les anciennes habitations perdent souvent une grande quantité de leur chaleur par les cadres de fenêtre.

Le bois, le PVC, l’aluminium et l’acier possèdent tous une valeur U différente. Les cadres de fenêtre en bois sont les plus isolants, tandis que les profils en acier sont les moins efficaces. Examinez avec votre fournisseur ce qui convient le mieux au style de votre habitation et le budget que vous souhaitez respecter.

4.     Double vitrage ordinaire

Souvent, lors de rénovations d’anciennes habitations, quelques fenêtres sont remplacées par du double vitrage. Dans une habitation moyenne, vous pouvez ainsi réaliser jusqu’à 160 € d’économies par an sur vos coûts énergétiques. 

Le double vitrage possède une valeur U moyenne de 2,8 à 2,9, bien moins élevée que le simple vitrage (5,3), mais plus élevée que celle du vitrage à haut rendement, la norme dans les nouvelles habitations. Toutefois, la plupart des gens choisissent le double vitrage pour leurs rénovations en raison de la différence de prix et de la possibilité de placer le vitrage sur des profils existants.

5.     Vitrage à haut rendement

Aujourd’hui, le vitrage à haut rendement est devenu la norme pour une nouvelle habitation ou des rénovations énergétiques de grande envergure. Les modèles varient de HR à HR+++.

Le HR et le HR+ présentent une couche d’air entre les plaques de verre et un revêtement métallique qui garde la chaleur à l’intérieur.

Le HR++ possède de l’argon ou du krypton entre les plaques de verre, ce qui le rend deux fois plus isolant que le double vitrage ordinaire.

Le HR+++, quant à lui, offre la meilleure isolation grâce à sa feuille de verre supplémentaire et à son double revêtement. Ce triple vitrage présente toutefois un inconvénient non négligeable : il est plus épais et lourd que les autres types de vitrage et ne passe pas dans tous les cadres de fenêtre. Allié à des châssis isolants, il est aussi 20 % plus cher que les autres vitrages à haut rendement. L’investissement en vaut toutefois la peine, car vous réalisez des économies considérables sur votre facture d’énergie. En effet, lors des journées d’hiver ensoleillées, le chauffage est quasiment inutile.

Des fenêtres bien isolées pour une facture d'énergie moins salée

Le prix des solutions d’isolation

  • Le film pour châssis vous coûte 2,50 €/m2. Il s’agit de la solution la moins économe en énergie, mais vous le rentabilisez en quelques mois.
  • Le film pour vitrage coûte presque aussi cher que le vitrage HR++, entre 70 € et 80 €/m2 environ, sans l’installation.
  • Le double vitrage traditionnel coûte entre 55 € et 65 €/m2, sans l’installation. En moyenne, vous économisez 160 € sur votre facture d’énergie.
  • Le vitrage HR+ coûte entre 65 € et 85 €/m2, sans l’installation, et vous permet d’économiser 270 € en moyenne sur votre facture d’énergie.
  • Le vitrage HR++ coûte entre 80 € et 90 €/m2, sans l’installation, et vous permet d’économiser 290 € en moyenne sur votre facture d’énergie.
  • Le vitrage HR+++ coûte entre 120 € et 140 €/m2, sans l’installation, et vous permet d’économiser 320 € en moyenne sur votre facture d’énergie.

Des fenêtres bien isolées jouent un rôle dans l’isolation de l’enveloppe

L’isolation de vos fenêtres a son rôle à jouer dans l’isolation totale de l’enveloppe. Il est utile de faire appel à un expert pour qu’il évalue les endroits où votre habitation perd le plus de chaleur. Cette analyse vous donne les cartes en main pour choisir entre une isolation de la toiture, une isolation des murs, une isolation des sols ou une combinaison.

Également intéressant pour vous