Privé

Chauffer votre maison : quelle est la solution optimale pour vous ?

Votre installation de chauffage est le cœur de votre maison. Qu’il s’agisse d’une rénovation en profondeur ou d’une construction neuve, divers systèmes et éléments de chauffage sont disponibles. Avant de faire votre choix, plusieurs paramètres entrent en ligne de compte : le prix, la consommation, le confort d’utilisation et le design.

Quelle est votre priorité : le système le plus avantageux ou le plus durable ? Quel est l’intérêt d’un chauffage par le sol ? Le chauffage électrique est-il encore d’actualité ? Préférez-vous un foyer ouvert ou fermé ? Découvrez ci-après les réponses à ces questions.

Des sources de chaleur multiples

Pour chauffer une habitation, il existe différentes sources de chaleur. Une chaudière traditionnelle ou à condensation peut être au gaz, au mazout ou à pellets. Une pompe à chaleur utilise l’énergie thermique que l’on trouve à l’état naturel dans l’air, dans l’eau et dans le sol. Un boiler solaire utilise l’énergie solaire. Coup de projecteur sur les technologies les plus performantes :

  • En plus d’être abordables et peu encombrantes, les chaudières à condensation au gaz s’intègrent dans n’importe quel système de chauffage. Leur excellent rendement en fait une option privilégiée, particulièrement pour les habitations existantes.
  • Si les chaudières à condensation fonctionnant au mazout prennent peu de place, le carburant est stocké dans une citerne qui, elle, est très encombrante.
  • Une chaudière à pellets ou granulés de bois est une alternative durable garantissant un rendement élevé. Par ailleurs, les granulés constituent un combustible relativement bon marché dont l’impact positif sur les coûts énergétiques est loin d’être négligeable. Bien que nettement plus chère à l’achat qu’une chaudière traditionnelle, la chaudière à pellets offre un retour sur investissement plus rapide qu’avec un combustible fossile. Attention : les granulés de bois nécessitent un espace de stockage relativement important.
  • Productrices d’énergie durable, les pompes à chaleur représentent un investissement important et sont de préférence couplées à un système de chauffage basse température (généralement un chauffage par le sol). Dans les habitations existantes, il est nécessaire d’investir dans des travaux d’isolation, afin d’obtenir un rendement satisfaisant tout au long de l’année.
  • Un boiler solaire est toujours couplé à une chaudière ou à d’autres systèmes énergétiques, tels que des capteurs solaires thermiques ou des panneaux photovoltaïques. Le temps de retour sur investissement est plus ou moins long selon le type d’installation.

Toutes ces technologies possèdent des alternatives telles que les poêles à bois, à pellets ou au gaz, ainsi que les sources d’énergie électriques, souvent utilisées comme chauffage d’appoint.

sources de chaleur multiples

Éléments de chauffage

Bien chauffer votre habitation est une question de bon sens. La chambre à coucher peut être plus fraîche que le séjour et la salle de bain ne doit être chauffée que lorsque vous l’utilisez. En règle générale, la chaleur se propage d’un système central (chaudière, pompe à chaleur) à d’autres éléments de chauffage répartis dans la maison. Vous pouvez également utiliser des éléments de chauffage alternatifs, tels qu’un radiateur électrique ou un poêle. Découvrez les différents systèmes existants, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients :

Les radiateurs
Le radiateur demeure le moyen de chauffage le plus conventionnel. Il s’agit d’un système abordable et facilement modulable. Vous pouvez en outre utiliser vos radiateurs pour sécher votre linge ou réchauffer vos habits. Les radiateurs produisent de la chaleur convective : l’air chaud s’élève jusqu’au plafond, se refroidit et redescend. Les particules chaudes et froides se mélangent entre elles et répandent progressivement la chaleur dans toute la pièce. Le système par convection génère des déplacements d’air favorisant la circulation de la poussière. Il est donc susceptible de provoquer des irritations et est préjudiciable aux personnes souffrant d’asthme ou d’allergies.

Chauffage par le sol
Parfois appelé « plancher chauffant », ce type de chauffage profite de la transmission de la chaleur par rayonnement pour offrir une répartition uniforme de la température. Conséquence : un rendement plus élevé, une consommation plus faible et des pertes de chaleur moins importantes. Il se combine en outre parfaitement avec les systèmes basse température (pompes à chaleur). Autre avantage : plus de radiateurs encombrant l’espace et utilisation de la totalité de la surface. Le principal inconvénient du chauffage par le sol est qu’il s’agit d’un système lent nécessitant davantage de temps qu’un radiateur pour réchauffer l’espace. Plus onéreux, un « plancher chauffant » est difficile à installer dans une rénovation en raison de l’épaisseur des sols et se place de préférence dans les constructions neuves.

chauffage par le sol

Chauffage électrique
Un chauffage électrique d’appoint est la solution idéale pour chauffer rapidement un petit espace comme, par exemple, une salle de bain. Mobiles et peu encombrants, les appareils de chauffage électrique se déclinent en différents modèles : radiateurs halogènes, à infrarouges, à huile, soufflants, rayonnants, convecteurs. Il existe également des systèmes permettant de se chauffer intégralement à l’électricité.

Feu ouvert
L’intérêt du feu ouvert est principalement d’ordre convivial. Quand vient l’hiver, quoi de plus agréable que le crépitement du bois dans l’âtre et l’odeur des braises incandescentes ? En revanche, le rendement d’un feu ouvert est extrêmement faible (20 %). Il faut alimenter régulièrement le foyer en bois, ce qui implique un stock de bûches conséquent. Un foyer ouvert constitue, de surcroît, une importante source de pollution (forte production de poussière, de suie et de particules fines).

Poêle à bois ou à pellets
Un poêle moderne offre un rendement nettement supérieur à celui d’un feu ouvert (plus de 75 %). Un poêle produit de la chaleur par convection, ce qui en fait le système idéal pour chauffer durablement des pièces spacieuses. Grâce à son allumage automatique, le poêle à pellets est très facile d’utilisation. Il possède en outre une autonomie de douze heures à pleine puissance et un rendement pouvant atteindre, voire dépasser, 90 %. Plus chers qu’un feu ouvert, les poêles à bois ou à granulés nécessitent énormément d’entretien.

Poêle au gaz
Parmi les solutions alternatives intelligentes au feu ouvert, citons le poêle au gaz. Très faciles d’entretien, les poêles au gaz de nouvelle génération se pilotent à distance par commande, appli ou smartphone. Leur rendement est très élevé et ils ne nécessitent ni stockage, ni manutention de combustible. Autre avantage : ils génèrent une combustion propre, sans dégagement de fumée, et sont parfaitement tolérés par les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies. Les principales pierres d’achoppement sont le prix d’achat, ainsi que le coût des travaux de rénovation (amenée du gaz, meuble encastrable sur mesure).

> Lisez également notre article : Pourquoi est-il préférable d’acheter une chaudière chez votre fournisseur d’énergie ?


Vers www.luminus.be