Privé

À quel moment devez-vous remplacer votre chaudière ?

En matière de chaudière, les premiers signes d’usure apparaissent après quinze ou vingt ans : diminution du rendement et augmentation du risque de panne. Par ailleurs, une rénovation de votre maison ou une modification de votre situation familiale sont susceptibles d’entraîner une surcapacité de votre chaudière existante. Le moment est probablement venu de la remplacer. Ou à tout le moins d’anticiper une panne éventuelle, souvent très onéreuse.

Votre chaudière est-elle encore adaptée à votre consommation actuelle ?

L’usure et le risque accru de pannes ne sont pas les seuls motifs justifiant le remplacement de votre chaudière. Après une rénovation, par exemple, votre consommation énergétique risque d’être modifiée. De même, un changement dans votre situation familiale (l’arrivée (ou le départ) d’un enfant, un grenier que l’on transforme en salle de jeux…) est également susceptible d’entraîner une modification de vos habitudes de consommation. En résumé : il existe un décalage entre votre chaudière et votre consommation énergétique.

Prévenir les pannes et les fuites

En faisant entretenir régulièrement votre chaudière par un spécialiste agréé (comme, d’ailleurs, la loi vous y oblige), vous éviterez les pannes et autres surprises désagréables. Cependant, même entretenue périodiquement, votre chaudière ne résistera pas à l’usure du temps. L’usure engendre une perte de rendement, ainsi qu’une augmentation de la consommation de gaz ou de mazout. Généralement, les premiers signes d’obsolescence apparaissent entre quinze et vingt ans. C’est en effet à ce stade que le risque de panne devient récurrent (fuites, problème de brûleur, surchauffe, ventilation défectueuse, mauvaise évacuation des combustibles, etc.). Bref, au-delà de quinze ans, il est conseillé de surveiller de près votre chaudière, voire de songer à la remplacer.

Votre chaudière montre-t-elle de temps à autre des signes de fatigue ?

Votre chaudière fonctionne encore convenablement mais elle affiche régulièrement un message d’erreur ? Pire encore : elle tombe continuellement en panne ? Certes, vous avez toujours le choix de faire réparer votre chaudière défectueuse. Cependant, les frais de remise en état d’une chaudière de plus de 15 ans permettent rarement de compenser l’économie en argent et en énergie que vous réaliseriez en installant une nouvelle chaudière. Mieux vaut procéder au remplacement de votre chaudière avant qu’il ne soit trop tard. Ou faire en sorte de vous prémunir contre les pannes inopinées.

Comment éviter les mauvaises surprises ?

Une panne inopinée se produit toujours au plus mauvais moment : par exemple, lorsque vous avez envie d’une bonne douche ou que vous partagez un agréable repas en famille. De surcroît, un dépannage d’urgence est loin d’être gratuit. Qui plus est, les techniciens ne sont pas forcément disponibles sur-le-champ. Il existe cependant une solution idéale : grâce à la Garantie Chaudière, vous dormirez sur vos deux oreilles. Moyennant une somme modique prélevée mensuellement, vous aurez accès à notre ligne d’urgence 24 h/24, 7 j/ 7. Un technicien se rendra chez vous dans les 24 heures afin de procéder immédiatement à la réparation de votre chaudière. Par réparation, vous avez droit à une intervention pouvant atteindre 500 euros (main d’œuvre, transport et pièces de rechange compris). En bref, la formule idéale pour qui souhaite éviter toute mauvaise surprise.



Vers www.luminus.be