Privé

E-bikes : 8 conseils pour l’achat d’un vélo électrique

Besoin d’une nouvelle bécane ? Les vélos à assistance électrique ont résolument le vent en poupe. Et cela n’a rien d’étonnant. Qu’il s’agisse d’affronter une côte ou de neutraliser les vents contraires, un e-bike permet de pédaler sans effort, tout en respectant l’environnement. Bref, il s’agit probablement de la meilleure alternative à la voiture. Voici un aperçu des différents types de VAE, ainsi que quelques conseils d’achat.

Le législateur belge distingue trois types d’e-bikes : le vélo électrique, le vélo motorisé et le speed pedelec.

Le vélo électrique dispose uniquement d’une assistance au pédalage. Ni casque, ni permis de conduire, ni immatriculation, ni assurance ne sont requis.

Le vélo motorisé fait davantage penser à un cyclomoteur de classe A. La vitesse maximale autorisée est de 25 km/h, l’âge minimal pour le conduire est de 16 ans et une assurance est obligatoire. La grande différence avec le vélo électrique réside dans le fait qu’un vélo motorisé est capable de fonctionner de manière autonome, sans que l’on soit obligé(e) de pédaler.

Lisez aussi notre article : Cap sur le sud en vélo électrique

Un speed pedelec possède une puissance supérieure et peut atteindre 45 km/h. C’est pourquoi les speed pedelecs sont assimilés à des cyclomoteurs de classe B. L’âge minimum requis pour conduire un speed pedelec est de 16 ans. Le port du casque est obligatoire et vous devez être en possession d’un permis de conduire AM (cyclomoteur) ou B (voiture). L’immatriculation et l’assurance sont également obligatoires. Les speed pedelecs sont soumis aux règles de circulation applicables aux cyclomoteurs de classe B.

Conseils d’achat

  • Il convient avant tout de désigner le type d’e-bike que l’on souhaite acquérir. Actuellement, les vélos électriques ont particulièrement la cote, notamment en raison de leur prix. Les vélos motorisés et les speed pedelecs sont en effet plus onéreux.
  • Autre paramètre qui a son importance : la capacité de la batterie, laquelle détermine la distance que vous pouvez parcourir, et donc l’autonomie. Choisissez de préférence une batterie amovible, facile à transporter et à recharger.
  • Concernant l’emplacement du moteur, il existe trois possibilités : soit dans la roue avant, soit dans la roue arrière, soit en position médiane (au niveau du pédalier). Le moteur situé dans le moyeu de la roue avant est certes moins cher, mais il est également moins puissant. Les moteurs intégrés au pédalier offrent davantage de confort, ainsi qu’une meilleure motricité. De plus, le changement de pneu s’effectue aussi facilement que sur un vélo classique. En revanche, la pression exercée sur la chaîne risque d’endommager plus rapidement le changement de vitesses. Dans le cas d’un moteur placé dans la roue arrière, le ressenti est plus naturel, plus linéaire. Par contre, il exige davantage d’entretien.
  • En matière de vitesses, il existe diverses possibilités. Les e-bikes possédant un système de transmission des vitesses intégré au moyeu arrière nécessitent très peu de maintenance et d’entretien. Par contre, le démontage de la roue arrière est loin d’être une sinécure. Si les vélos électriques dotés d‘une transmission par dérailleur sont plus légers et comportent davantage de vitesses, ils exigent également plus d’entretien. Aujourd’hui, une technologie commence à faire l’unanimité : la transmission automatique. Elle offre davantage de confort et de sécurité mais son coût est plus élevé.
  • Un e-bike est plus lourd qu’un vélo classique. Tenez compte de ce surpoids si vous êtes fréquemment amené(e) à soulever le vélo, notamment pour l’installer sur un porte-vélo.
  • Les prix des vélos électriques varient énormément. Pour un vélo électrique de qualité, comptez minimum 1 500 euros.
  • Afin d’être sûr(e) d’effectuer le bon choix, faites un essai. Un modèle n’est pas l’autre.
  • Étant donné qu’un e-bike est nettement plus cher qu’un vélo classique, nous vous conseillons de contracter une assurance contre le vol. La prime est de loin inférieure au prix du vélo.


Vers www.luminus.be