Privé

Une réponse aux 5 questions les plus posées sur les panneaux solaires

Les panneaux solaires sont particulièrement bien implantés dans notre pays. Sans mauvais jeu de mots, il subsiste cependant certaines zones d’ombre. Qu’entend-on par « tarif prosumer » ? Comment fonctionne un compteur réversible ? Puis-je bénéficier de certificats verts ? Dans cet article, nous abordons la plupart des questions relatives aux panneaux solaires.

1. Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques ?

Une installation photovoltaïque (PV) se compose au minimum de panneaux solaires et d’un onduleur. Ce dernier est nécessaire pour convertir le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif. La quantité d’électricité verte produite par l’installation est mesurée par un compteur d’électricité verte placé après l’onduleur. sont octroyés sur base des index mentionnés par ce compteur.

L’électricité produite par une installation PV peut immédiatement être utilisée sur place.

Lisez aussi notre article : Quels sont les critères à prendre en considération lors de l’achat de panneaux photovoltaïques ?

2. Comment fonctionne un compteur réversible ?

À certains moments, votre installation produira plus d’électricité que nécessaire. Si, par exemple, vous vous absentez pendant un week-end particulièrement ensoleillé, l’électricité excédentaire sera injectée dans le réseau.

L’inverse est également possible. La nuit ou par temps sombre, la capacité de production de vos panneaux sera insuffisante, auquel cas vous utiliserez l’électricité du réseau.

Le compteur électrique (« compteur facturation » ou « compteur injection ») mesure l’électricité en provenance du réseau et l’électricité injectée dans le réseau.

Un compteur qui tourne à l’envers mesure dans deux directions :

  • Le compteur augmente lorsque vous utilisez l’électricité du réseau.
  • Le compteur diminue lorsque vous injectez dans le réseau de l’électricité excédentaire.

La combinaison panneaux photovoltaïques et compteur tournant à l’envers permet d’obtenir une facture d’électricité quasi nulle à la fin de l’année.

Bon à savoir à propos des compteurs tournant à l’envers :

  • Un compteur tournant à l’envers peut uniquement être utilisé pour des installations PV de puissance de transformateur (puissance AC) inférieure ou égale à 10 kW.
  • Si vous ne possédez pas un compteur tournant à l’envers, adressez-vous à votre gestionnaire de réseau. Celui-ci se trouve dans l’obligation de remplacer votre ancien compteur par un compteur réversible.

>> Téléchargez aussi notre ebook : Tout ce qu’il faut savoir à propos des panneaux solaires domestiques

3. Qu’entend-on par tarif prosumer ?

On appelle « prosumers » les utilisateurs disposant de leur propre installation de production (généralement des panneaux photovoltaïques) d’une puissance maximale de 10 kW, ainsi que d’un compteur tournant à l’envers. Il s’agit donc de consommateurs produisant leur propre énergie. Depuis le 1er juillet 2015, une redevance réseau est en vigueur en Flandre, sous le nom de « tarif prosumer ». À Bruxelles et en Wallonie, le tarif prosumer n’est pas encore d’application.

Le montant du tarif prosumer dépend à la fois du gestionnaire de réseau et de la puissance AC maximum du ou des onduleur(s). Plus la puissance est élevée, plus le montant à payer est important.

Pour calculer votre tarif prosumer, il convient de multiplier la puissance AC maximale de votre onduleur (en kW) par le montant de votre gestionnaire de réseau. Si vous possédez plusieurs onduleurs, vous devez additionner l’ensemble des puissances.

tarif prosumer

Lisez aussi notre article ‘Panneaux photovoltaïques : Quels sont les différents types et comment fonctionnent-ils?’

4. Puis-je bénéficier de certificats verts ?

, les propriétaires de panneaux photovoltaïques peuvent obtenir un ou plusieurs certificats verts pour l’électricité qu’ils produisent. Un certificat vert atteste qu’une installation donnée a produit une certaine quantité d’électricité provenant d’une source d’énergie renouvelable.

Les conditions d’octroi des certificats verts sont déterminées en fonction de la date d’installation des panneaux photovoltaïques :

  • Les panneaux photovoltaïques de 10 kW maximum contrôlés depuis le 14 juin 2015 n’entrent plus en ligne de compte pour l’octroi de certificats verts.
  • Pour les panneaux photovoltaïques installés en 2013 ou ultérieurement, le nombre de kWh donnant droit à un certificat vert dépend du « facteur de banding » (coefficient correcteur). Ce facteur indique quelle part du certificat vert vous recevez pour chaque 1 000 kWh d’électricité produits. Il est sujet à des adaptations en fonction de l’évolution des coûts d’investissement, des prix des carburants, du prix de l’électricité, etc.
  • Si votre installation est antérieure à 2013, vous recevez un certificat vert par 1 000 kWh.

5. Quand faut-il passer d’un compteur bi-horaire à un compteur simple ?

Si vous possédez une installation PV et un compteur bi-horaire (jour/nuit), il est peut-être préférable de remplacer ce dernier par un compteur simple (mono-horaire). Tout dépend de la puissance de votre installation et de vos habitudes de consommation.

Si votre consommation est supérieure à la quantité d’électricité produite par vos panneaux, les deux compteurs afficheront un solde positif en fin d’année, auquel cas vous n’avez pas intérêt à passer à un compteur simple.

En revanche, il est tout à fait possible qu’en fin d’année, votre compteur jour affiche un indice inférieur à celui de l’année précédente, tandis que votre compteur nuit annonce un indice supérieur. Vous ne pouvez en aucun cas déduire le solde négatif de votre compteur jour du solde positif de votre compteur nuit. La production excédentaire enregistrée pendant la période d’activité de votre compteur jour sera donc perdue. Vous pouvez éviter cet écueil en optant pour un compteur simple. Ne perdez cependant pas de vue que cette transition a un coût. Une autre alternative consiste à déplacer au maximum votre consommation (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle, etc.) des heures creuses vers les heures pleines, c’est-à-dire lorsque la production de votre installation PV est la plus forte.

BewarenBewaren



Vers www.luminus.be