5 conseils pour bien choisir une chaudière à condensation

Peut-être le moment est-il venu de remplacer votre ancienne chaudière ou d’en choisir une nouvelle pour la maison que vous êtes en train de faire construire. Tout l’enjeu est de trouver le modèle le mieux adapté à vos besoins, ainsi qu’à votre budget. Pour un rendement optimal, nous vous conseillons d’opter pour une chaudière à condensation. Les cinq recommandations ci-après, préconisées par Lumiworld, devraient vous permettre de faire le bon choix.

1.   D’abord le combustible, ensuite la chaudière

Avant de porter votre choix sur tel ou tel modèle de chaudière à condensation, déterminez le combustible que vous souhaitez utiliser. Ce choix dépend de vos besoins, de vos certitudes, ainsi que de la configuration et de l’agencement de votre habitation.

  • Le gaz naturel a encore toujours la faveur des consommateurs. Le rendement d’une chaudière à condensation au gaz de nouvelle génération est au minimum 10 % plus élevé que celui des modèles plus anciens. Si, de surcroît, votre ancienne chaudière est totalement obsolète, ce pourcentage est même nettement supérieur. Enfin, le gaz naturel est un combustible relativement bon marché, même si son prix est tributaire des stocks mondiaux, ainsi que des fluctuations du marché.
  • De plus en plus de consommateurs renoncent au mazout comme combustible de chauffage. Outre son coût élevé, le mazout nécessite d’être stocké dans un réservoir très encombrant. Si vous optez néanmoins pour ce combustible, vous êtes moins tributaire des fluctuations du marché car vous pouvez remplir votre cuve au moment où les prix sont au plus bas. Bien que les informations concernant l’avenir du mazout soient parfois contradictoires, la vente de nouvelles chaudières au mazout devrait être interdite dès 2021 en Flandre, dès 2025 en Région bruxelloise et dès 2035 en Wallonie.
  • À condition de posséder des panneaux solaires, vous pouvez produire votre propre électricité.
  • La popularité des pompes à chaleur ne cesse d’augmenter. Certes, elles sont plus chères à l’achat mais, à terme, leur rendement permet de réaliser de substantielles économies.  

2.   Chaudière à condensation individuelle ou combinée ?

De nombreuses habitations sont équipées d’une chaudière indépendante pour le chauffage et d’un boiler pour chauffer l’eau. Lorsqu’ils achètent une nouvelle chaudière, la plupart des consommateurs optent désormais pour un système combiné. Une chaudière combinée assure aussi bien le chauffage de l’habitation que la production d’eau chaude sanitaire. À terme, ce système plus compact est moins cher à l’entretien. 

Si votre boiler fonctionne encore parfaitement et que votre budget est limité, choisissez une chaudière individuelle à fonction unique (générer de la chaleur pour chauffer l’habitation).

3.   Déterminez la consommation d’eau chaude de votre ménage

Si vous optez pour une chaudière combinée, tenez compte du label CW de votre nouvelle chaudière à condensation. CW est l’abréviation de Comfort Warm Water et détermine la quantité d’eau chaude que la chaudière produit par minute. Une chaudière dotée du label CW 1 produit 4 litres par minute, tandis que le label CW6 correspond à 20 litres. Plus la valeur CW est élevée, plus la chaudière coûte cher. Si une personne seule peut probablement se contenter de 4 litres par minute, une famille comprenant 2 ou 3 enfants a besoin d’un débit beaucoup plus important. Si vous ne parvenez pas à vous décider, demandez l’avis d’un professionnel.

4.   Estimez correctement la puissance nécessaire

Optez de préférence pour une chaudière à condensation de faible puissance. Plus la puissance est basse, plus le rendement est élevé. La puissance idéale dépend de votre situation spécifique. Si vous habitez une maison mitoyenne ou un appartement, les déperditions de chaleur sont moins importantes que dans une maison isolée. Dans ce cas, vous pouvez choisir une chaudière de moindre puissance.

D’autres facteurs tels que la superficie, la hauteur des plafonds et le degré d’isolation servent à déterminer la puissance nécessaire de votre nouvelle chaudière à condensation. Faites appel à un expert qui, après examen de votre situation, saura vous conseiller un appareil répondant parfaitement à vos besoins.  

5.   Mettez en parallèle rendement et budget d’achat

Les chaudières à condensation de nouvelle génération les plus rentables atteignent un rendement minimum de 107 %. En récupérant et restituant l’énergie thermique contenue dans les gaz de combustion, elles transforment plus de 100 % de l’énergie utilisée en chaleur utile. Ce type de chaudière vous permet d’économiser jusqu’à 30 % sur votre facture mensuelle, ce qui représente plusieurs centaines d’euros par an. Cerise sur le gâteau : le temps de retour sur investissement est d’environ 8 ans.

Afin de trouver la solution la plus avantageuse et la moins énergivore, comparez, avec l’aide d’un expert, votre budget d’achat et vos coûts mensuels.

Luminus propose les chaudières à condensation les plus avantageuses et les moins énergivores correspondant à votre situation

Également intéressant pour vous