Privé

5 conseils destinés à tirer le meilleur parti de l’énergie solaire

Le rendement d’une installation photovoltaïque dépend de différents facteurs. Un brin de bon sens et un zeste de discernement vous permettront de faire le bon choix, d’en tirer le meilleur parti et d’en accroître l’efficacité, tout en limitant le montant de votre investissement.

Vous prévoyez concrètement d’installer des panneaux solaires ? Vous souhaitez une installation ultra-performante garantissant un rendement optimal ? Voici 5 conseils destinés à tirer le meilleur profit de l’énergie solaire.

Conseil n° 1 : tournez-vous vers l’avenir

Votre maison est idéalement située et vous souhaitez une installation PV personnalisée. Commencez par vous intéresser à vos besoins énergétiques actuels et futurs. Vos besoins en électricité augmentent et diminuent tout au long de votre existence. Tenez compte des paramètres suivants susceptibles d’impacter votre avenir :

  • Peut-être envisagez-vous l’achat d’un véhicule électrique ?
  • Peut-être songez-vous à agrandir la famille ?
  • En grandissant, les enfants utilisent davantage d’électricité.
  • Vous prévoyez l’installation d’un boiler solaire, d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation ?
  • À terme, vous avez l’intention de remplacer vos appareils énergivores par des appareils économes en énergie ?

Afin d’obtenir la meilleure évaluation possible, demandez conseil à un installateur.

Conseil n° 2 : privilégiez la technologie la mieux appropriée

Toutes les installations photovoltaïques ne sont pas identiques. Ces dernières années, les avancées technologiques ont permis de multiplier les possibilités. Afin de prendre la bonne décision, il est opportun d’effectuer une étude de marché. Voici quelques paramètres à prendre en considération :

  • Les types de panneaux solaires les plus fréquemment utilisés sont les panneaux monocristallins et les panneaux polycristallins. En théorie, les panneaux monocristallins offrent un rendement supérieur. En revanche, les panneaux polycristallins sont moins chers et plus performants par temps nuageux. En Belgique, ils constituent par conséquent le meilleur choix.
  • L’ombre peut exercer un impact extrêmement négatif sur le rendement d’une installation PV. Les panneaux photovoltaïques étant reliés en série, la baisse de production d’un panneau affecte l’ensemble de cette série et, par conséquent, l’installation dans sa globalité. Afin d’obtenir un rendement optimal, on utilise des diodes bypass, des micro-onduleurs ou des contrôleurs de charge MPP (Maximum Power Point Trackers).
  • Afin de produire de l’électricité, les cellules photovoltaïques captent la lumière visible. Les autres rayons, tels que les ultraviolets et les infrarouges, augmentent la température des panneaux et en diminuent le rendement. Par conséquent, il convient de tenir compte des éléments suivants :
    • Installez les panneaux à un endroit suffisamment ventilé.
    • Optez pour des panneaux thermorésistants.
    • Choisissez des panneaux à faible valeur Pmax.

Conseil n° 3 : tenez compte de l’inclinaison et de l’orientation du toit

Pour un rendement maximal des panneaux photovoltaïques, l’inclinaison du toit doit idéalement se situer entre 35° et 38°. Lorsque l’inclinaison du toit n’est pas idéale, on peut envisager d’installer les panneaux sur un socle incliné, mais ceci impacte le nombre de panneaux. Dans le tableau ci-après, nous avons associé orientation et inclinaison. Il s’agit d’un cadre théorique basé sur l’exposition directe au soleil. En Belgique, la nébulosité étant abondante, la lumière se propage de manière diffuse et les différences sont en réalité moins importantes.

20°35°50°70°
Nord75 %60 %50 %40 %
Est90 %85 %80 %70 %
Sud100 %100 %100 %90 %
Ouest90 %85 %80 %70 %

>> Téléchargez aussi notre ebook : Tout ce qu’il faut savoir à propos des panneaux solaires domestiques

Conseil n° 4 : choisissez un professionnel qualifié

Afin d’obtenir un rendement optimal, plusieurs éléments importants entrent en ligne de compte en ce qui concerne l’installation des panneaux, mais également de l’onduleur. Un professionnel qualifié tiendra compte des paramètres suivants :

  • La distance séparant les panneaux de l’onduleur. Plus cette distance est réduite, moins les risques de perte d’énergie sont importants.
  • La température du local où est entreposé l’onduleur. Plus cet endroit est frais, mieux l’onduleur fonctionnera et plus longue sera sa durée de vie.
  • Le diamètre et la qualité des câbles reliant l’installation, l’onduleur et le compteur. Plus les câbles sont épais, moins grande est la résistance et plus faibles sont les pertes.
  • La qualité des matériaux utilisés. En vous adressant à un professionnel, vous avez la certitude d’obtenir un produit performant assorti d’une garantie correcte.

Une installation non conforme et l’utilisation de matériaux de mauvaise qualité engendrent une perte de rendement, ainsi que des pannes et, par conséquent, des frais.

Conseil n°5 : pas besoin de procéder à un entretien annuel

Il ressort d’une étude qu’un entretien annuel permet d’améliorer le rendement de trois à cinq pour cent ce qui, pour un gain d’énergie total équivalant à 1 000 euros, représente environ 50 euros supplémentaires. Pas de quoi confier l’entretien à une entreprise spécialisée.

Les entreprises de nettoyage qui font miroiter des gains de rendement de dix à quinze pour cent spéculent sur des panneaux particulièrement encrassés. En général, la pluie se charge de débarrasser les panneaux de la saleté accumulée. Seuls les panneaux installés à proximité d’industries polluantes ou d’exploitations agricoles nécessitent un entretien régulier.

CTA solar onderaan FR



Vers www.luminus.be