Créateurs de différence #30 : CÎME

Initiée dans l’Himalaya, l’aventure CÎME a débouché sur la création d’une gamme de soins dermatologiques certifiés naturels. Anke et Isabel, les deux protagonistes de ce projet 100 % belge, créent des produits cosmétiques issus de plantes poussant dans les montagnes népalaises. Ces plantes sont cultivées de manière durable et biologique, dans le respect de la nature et des agriculteurs. Coup de projecteur sur deux créatrices de différence dont l’enthousiasme n’a d’égal que le savoir-faire.

CÎME, c’est quoi exactement ? Comment l’aventure a-t-elle démarré ?

Isabel : « Anke et moi avons un solide parcours en commun : enseignement secondaire, études de droit et, aujourd’hui, CÎME. Nous caressions toutes deux le rêve de créer notre propre entreprise. Je me souviens très bien de cet après-midi ensoleillé où, allongées sur le sable, nous nous sommes promis de nous téléphoner si l’une ou l’autre décidait de mettre en œuvre son projet d’entrepreneuriat. Vers le milieu de l’année 2012, notre propre gamme de soins pour la peau voyait le jour. »

Anke : « Quelque temps auparavant, j’avais effectué un trekking dans l’Himalaya en compagnie de mon père. Dans cet environnement somptueux, nous avons découvert des plantes d’altitude aux vertus uniques, lesquelles nous ont donné l’idée de développer une ligne de soins dermatologiques. Des produits mêlant savoir-faire traditionnel local et science occidentale. »

Isabel : « Anke et Walter, son papa, n’ont pas mis longtemps à me convaincre. Il y a huit ans, nous nous sommes rendues ensemble au Népal et le projet CÎME s’est concrétisé. »

CIME Luminus verschilmakers

Votre ligne de soins pour la peau n’est pas une ligne conventionnelle. Savoir-faire traditionnel local et science moderne se complètent et se renforcent mutuellement. Expliquez-nous.

Isabel : « L’idée sous-jacente au projet CÎME était de soutenir l’économie locale et de permettre aux agriculteurs vivant dans le dénuement d’améliorer leur ordinaire. Tous les composants actifs contenus dans nos produits sont originaires du Népal et sont transformés sur place. Ceci constitue non seulement un gage de qualité des extraits et des huiles essentielles, mais permet également aux agriculteurs locaux de participer activement au processus de production et de mieux gagner leur vie. Cela nous évite en outre de devoir transporter de trop gros volumes. Conséquence : c’est moins polluant et meilleur marché. »

Vous utilisez des superfoods en provenance de l’Himalaya. De quoi s’agit-il précisément ? 

Anke: « Les superfoods proviennent de plantes poussant à plus de trois mille mètres d’altitude. C’est ce qui explique la puissance et l’intensité uniques des composants actifs contenus dans les extraits et les huiles essentielles. Par exemple, les roses sauvages, les baies d’argousier et les fleurs d’edelweiss sont des plantes capables de survivre dans des conditions climatiques extrêmes. D’où le nom de notre marque, qui évoque les hauts sommets. À noter que derrière chaque ingrédient se cache une histoire. Prenons, par exemple, l’huile d’abricot. Jadis, les habitants du district d’Humla souffraient de maladies oculaires dues à une carence en vitamines. Les autorités ont alors planté massivement des abricotiers qui sont aujourd’hui en surnombre (rires). Comme les noyaux des fruits demeuraient inutilisés, nous avons eu l’idée de demander aux femmes de les récolter et d’en extraire l’huile à l’aide d’une petite machine fonctionnant à l’énergie solaire. »

Isabel : « Produit à partir des fruits de l’arbre homonyme, le beurre de chiuri favorise la cicatrisation. Grâce à ses grosses racines profondément ancrées dans le sol, l’arbre à chiuri est l’un des rares arbres à pousser sur des pentes abruptes. »

Comment parvenez-vous à réduire au minimum votre empreinte carbone ?

Isabel : « Nos actions sont multiples (rires). Nous sommes la première marque belge à utiliser des emballages issus de plastique recyclé provenant des océans. Depuis peu, nous utilisons un nouveau système de recharge, en sorte que les flacons n’atterrissent pas systématiquement dans la poubelle. Nous faisons en outre de gros efforts en matière de transport. La plupart des ingrédients proviennent d’Humla, un territoire reculé inaccessible en voiture. En automne, la région est approvisionnée en nourriture au moyen de petits avions qui repartent chargés d’huiles et de poudres que nous utilisons pour fabriquer nos produits.

Une fois sur la terre ferme, les produits sont acheminés par bus jusqu’à la capitale Katmandou, avant d’être transportés par avion, direction la Belgique. En association avec un certain nombre d’entreprises européennes, nous mettons tout en œuvre pour réduire l’impact du transport aérien. Nous sommes cependant loin d’avoir atteint la neutralité carbone. Afin de compenser nos émissions de CO2, nous plantons des arbres dans l’Himalaya indien, où la déforestation fait encore des ravages. »

CIME Nepal

Pour la fabrication de vos produits, avez-vous également recours à des applications durables ?

Anke : « Certaines des machines qu’utilisent les agriculteurs pour extraire l’huile ou obtenir de la poudre fonctionnent à l’énergie solaire. Mais le Népal compte un grand nombre de centrales hydroélectriques produisant de l’énergie durable, laquelle est utilisée par les agriculteurs. En Belgique, nous privilégions également les énergies durables : le siège de l’entreprise se trouve dans un bâtiment passif et notre parc automobile est partiellement électrifié. »

En quoi vos produits se différencient-ils de ceux de vos concurrents ? 

Anke : « À l’heure actuelle, un grand nombre de marques de cosmétiques n’ont d’écologique que le nom. Tel n’est pas le cas de CÎME. Tous nos produits sont certifiés bio, ce qui signifie que nous n’utilisons aucun ingrédient d’origine animale, que nous n’effectuons aucune expérimentation animale et que nous utilisons des emballages respectueux de l’environnement. Isabel et moi sommes en outre extrêmement concernées par le commerce équitable et suivons de près chaque stade du processus de production : de la culture au produit fini. » 

CÎME soutient des projets au Népal. Pouvez-vous développer ?

Isabel : « La collaboration avec les agriculteurs locaux fait partie de ces projets. Cependant, CÎME soutient également des projets scolaires. Pour chaque produit vendu, nous reversons une partie des bénéfices au programme Little Doctors, une initiative de Nepal Trust, une ONG active dans le district d’Humla. Dans cette région, l’espérance de vie moyenne est de 58 ans et la mortalité infantile dépasse les 30 pour cent. Afin de lutter contre ce fléau, les enfants du district d’Humla reçoivent une formation de quatre mois au cours de laquelle on leur inculque les rudiments en matière d’hygiène, de santé, de premiers secours et de nutrition. À l’issue de cette formation, ils reçoivent le titre de little doctors leur permettant de transmettre les connaissances acquises à leur famille, à leurs amis, ainsi qu’aux autres membres de la communauté. »

Quel est votre rêve ultime ? 

Anke : « Devenir LA référence en matière de soins pour la peau naturels et équitables. Dans un premier temps au Benelux, ensuite dans toute l’Europe. Nous implanter pas à pas dans chaque pays, enrichir sans cesse notre gamme et élargir nos équipes, en Belgique comme au Népal. »

Où les consommateurs peuvent-ils se procurer vos produits ?  

Anke : « Dans notre boutique en ligne, les magasins bio et les concept stores spécialisés dans le développement durable. La liste des points de vente figure en bonne place sur notre site internet. »

CIME

Pour conclure : quel est votre conseil ultime en matière d’économie d’énergie ?

Anke : « Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un vélo électrique. C’est super pratique. Depuis, j’utilise de moins en moins ma voiture. »

Isabel : « Toutes les pièces de la maison sont munies de blocs multiprises avec interrupteur. Cela fait sourire mes amis. Ce système me permet de déconnecter tous les appareils branchés et de faire de substantielles économies d’énergie. »   

Client Luminus ? Vous bénéficiez maintenant d’une remise de 20 % sur la gamme CÎME

Vers votre avantage

Êtes-vous ou connaissez-vous un vrai créateur de différence?

Dites-le-nous

Également intéressant pour vous