Privé

Comment choisir une nouvelle chaudière au gaz en 6 leçons

À condition de faire le bon choix, les chaudières au gaz de nouvelle génération sont particulièrement économiques, confortables et durables. Il existe un grand nombre de modèles différents dans une gamme de prix extrêmement étendue. Seule une information adéquate vous permettra de trouver l’installation offrant le meilleur rapport qualité/prix.

Quelle différence entre un appareil instantané (geyser) et un boiler ? Quels systèmes peut-on coupler avec une pompe à chaleur ou des panneaux photovoltaïques ? Chauffe-eau séparé ou système d’eau chaude intégré à la chaudière ? Bienvenue dans l’univers des chaudières au gaz !

1. Les chaudières à condensation sont désormais la norme

Depuis l’entrée en vigueur, en 2015, de la Directive européenne sur l’écoconception (ou Ecodesign), un Règlement européen impose des critères stricts d’efficacité énergétique applicables aux appareils de chauffage. En pratique, seules les chaudières à condensation répondent désormais aux exigences de rendement définies par cette Directive et deviennent donc la norme en matière de chauffage central. À compter du 26 septembre 2018, les exigences d’écoconception deviendront encore plus sévères. De façon générale, une simple chaudière à haut rendement ne répondra plus aux critères minima fixés par les normes européennes. En matière de chaudières à condensation de nouvelle génération, il existe deux types de pose : au mur (chaudières murales) ou sur le sol (chaudières au sol).

Les personnes bénéficiant du statut de clients protégés ont droit à des primes majorées pour l’installation d’une chaudière à condensation (Flandre, Wallonie, Bruxelles).

2. Installation de chauffage central ou chaudière combinée ?

Une chaudière conventionnelle possède une fonction unique : générer de la chaleur et chauffer la maison. Une chaudière combinée assure aussi bien le chauffage de l’habitation que la production d’eau chaude sanitaire. Une chaudière indépendante fournissant le chauffage peut être raccordée (ou pas) à un boiler séparé.

L’autre option est d’installer deux systèmes complètement séparés : une chaudière indépendante d’une part et un dispositif destiné à produire l’eau chaude sanitaire de l’autre. Chaque système possède ses avantages et ses inconvénients :

  • Une chaudière combinée est moins encombrante.
  • Les appareils séparés sont plus onéreux.
  • Les systèmes séparés offrent un meilleur confort.

chauffage central ou chaudière combinée

3. Eau chaude instantanée ou boiler ?

En matière de chaudières combinées, deux systèmes sont possibles : avec un boiler externe ou en intégrant directement la fonction.

Un système dit instantané ou geyser produit de l’eau chaude à la demande. Même si les boilers séparés sont désormais très bien isolés, le geyser demeure le système le plus économique et le plus écologique. Ce système répond aux caractéristiques suivantes :

  • Compact, il est très peu encombrant.
  • Meilleur marché à l’achat, installation simple et peu coûteuse.
  • Il ne consomme de l’énergie que lorsqu’il y a demande d’eau chaude. D’où une consommation moindre.
  • La température et le débit risquent d’être instables dans le cas d’un changement brusque dans la demande d’eau chaude. Il faut donc éviter, par exemple, de laisser couler un bain pendant que quelqu’un d’autre se douche.
  • Le calcaire est susceptible de réduire le rendement et la longévité de l’appareil.

Un boiler se présente sous la forme d’un ballon où une grande quantité d’eau chaude est stockée en permanence. Plus cher à l’achat et à la consommation, ce système présente néanmoins un certain nombre d’avantages :

  • Un confort accru, l’eau chaude étant disponible en permanence.
  • Si plusieurs personnes utilisent de l’eau chaude au même moment, la température reste stable.
  • Le risque d’entartrage est limité, d’où une durée de vie plus longue.

4. Quelle capacité pour votre boiler ?

Si vous optez pour un système avec boiler, comment définir la capacité du ballon ? En l’occurrence, demandez conseil à un spécialiste. Il existe néanmoins des critères unanimement admis :

  • Une douche et un bain consomment respectivement 50 et 120 litres d’eau.
  • L’eau chaude contenue dans le réservoir se mélange à l’eau froide. Cent litres d’eau chaude à 40° (par exemple pour une douche) nécessitent 60 litres d’eau chaude à 60°.
  • Les besoins en eau chaude sanitaire varient sensiblement en fonction du nombre de personnes composant le foyer, ainsi que du nombre d’utilisateurs ponctuels (petits-enfants, amis). L’utilisation d’un pommeau de douche à effet pluie est également susceptible d’impacter la consommation.

Pour une personne seule ne prenant jamais de bain, un boiler de 30 litres suffit. En revanche, pour une famille de cinq personnes dont les membres prennent régulièrement un bain, mieux vaut prévoir un ballon de 150 litres.

capacité boiler

5. Installer un boiler supplémentaire dans la cuisine, est-ce une bonne idée ?

Tout dépend de la distance séparant le système central de l’endroit où vous souhaitez obtenir de l’eau chaude. Si cette distance est importante, un système séparé peut se révéler à terme plus avantageux et plus confortable. Si l’eau chaude doit parcourir une longue distance, la perte de rendement est plus importante et le temps de chauffe est plus long.

6. Votre choix s’inscrit-il dans une démarche durable ?

La production locale d’énergie est promise à un bel avenir. Si vous envisagez d’investir prochainement dans une pompe à chaleur, des panneaux photovoltaïques ou tout autre système d’énergie renouvelable, vérifiez la compatibilité avec votre nouvelle chaudière au gaz. En l’occurrence, une chaudière au gaz avec ballon séparé constitue le choix le plus approprié.

Vous pensez avoir pris la bonne décision ? Un entretien régulier de votre installation vous permettra d’éviter les pannes malencontreuses.



Vers www.luminus.be