Privé

9 conseils pour bien louer votre premier appartement


Le moment de prendre votre envol est enfin arrivé. Une vie nouvelle s’ouvre à vous. Vous trépignez d’impatience dans la perspective de dénicher l’appartement de vos rêves. Nous allons vous indiquer comment procéder afin d’éviter les déconvenues.

Dès que vous commencez effectivement vos recherches, vous êtes confronté à une multitude d’interrogations. Si, de surcroît, vous demandez conseil à vos amis ou à vos proches, cela ne fait qu’ajouter de la confusion à la confusion. Cet article a pour objectif d’énumérer un certain nombre de conseils susceptibles de vous aider à trouver votre premier appartement.

CONSEIL n° 1 : Déterminez votre budget

Avant même de commencer à prospecter, il convient de faire le point sur votre situation financière. Les experts estiment que le montant du loyer ne doit pas dépasser 35 pour cent de vos revenus nets. N’oubliez pas de tenir compte des frais mensuels, fixes ou variables, tels que le chauffage, l’eau, le gaz et l’électricité. Dans un immeuble à appartements, il faut également prévoir un montant couvrant les charges communes (entretien, maintenance de l’ascenseur, entretien des communs, etc…).

Vous avez trouvé la perle rare mais le loyer est trop élevé ? Il ne vous reste plus qu’à chercher un(e) colocataire pour partager les frais.

CONSEIL n° 2 : Fixez des critères précis

L’offre locative étant extrêmement vaste, seule une méthode de recherche pertinente et ciblée vous permettra d’y voir clair. Prenez donc le temps de définir les critères prioritaires auxquels doit idéalement répondre l’appartement que vous convoitez.

Combien de chambres vous faut-il ? Vous souhaitez un jardin ou bien vous contentez-vous d’une terrasse ? Faut-il prévoir un emplacement pour un lave-linge ? Vous préférez un quartier calme ou animé ? Y a-t-il des commerces à proximité ? Quelle est la distance maximum que vous acceptez d’accomplir pour vous rendre au travail ? Le réseau de transports publics est-il efficace ? Souhaitez-vous un logement meublé ou pas ? Autant de questions prioritaires qui vous aideront à affiner votre recherche.

CONSEIL N° 3 : Cherchez efficacement

Une fois vos priorités définies, vous pouvez commencer votre quête. Vous pouvez parfaitement faire vos recherches en consultant les nombreux sites immobiliers en ligne. En vous inscrivant à une newsletter, vous recevrez des informations ciblées directement sur votre messagerie. Pour gagner du temps, vous pouvez faire appel à un agent immobilier. Mais cette démarche implique évidemment des frais supplémentaires.

Afin de pouvoir comparer efficacement, bloquez de préférence une journée pour visiter les appartements qui ont retenu votre attention.

Cherchez une appartement

CONSEIL n° 4 : Déjouez les pièges

Vérifiez l’état général de l’appartement. Y a-t-il des dégâts apparents qui pourraient nécessiter des réparations ultérieures ? Soyez particulièrement attentif aux paramètres suivants :

·       Scrutez les murs et les plafonds à la recherche d’éventuelles traces d’humidité ou de moisissure.

·       Vérifiez que toutes les portes et fenêtres ferment convenablement.

·       Contrôlez le fonctionnement des robinets, ainsi que la température de l’eau.

·       Vérifiez l’état de l’installation de chauffage.

·       Afin de pouvoir les consigner dans l’état des lieux, notez les dégâts éventuels tels que, par exemple, des dalles fendues ou des murs fissurés.

CONSEIL n° 5 : La première impression est souvent la bonne

Le premier contact avec un (futur) propriétaire s’apparente à un entretien d’embauche. La première impression est souvent la bonne. Non seulement celle que vous inspire l’appartement, mais également celle que vous ressentez par rapport au propriétaire et réciproquement. À choisir, le bailleur donnera la préférence au candidat qui lui inspire le plus confiance. Soyez courtois, soignez votre apparence et montrez-vous responsable.

CONSEIL n° 6 : Posez les bonnes questions

En fonction de vos critères et de votre budget, établissez une liste de questions indispensables pour vous permettre de prendre une décision. En voici quelques exemples :

·       Questions relatives au coût global : réunissez toutes les informations utiles (loyer, garantie locative, frais de chauffage, de gaz et d’électricité, garage, etc…).

·       Questions relatives à la qualité de l’environnement : Qui sont les autres locataires de l’immeuble ? Le quartier est-il sûr ? Les commerces sont-ils suffisamment nombreux ? Est-il facile de stationner ? Les animaux domestiques sont-ils admis ? Est-il permis de fumer ? Autant de critères susceptibles d’impacter votre qualité de vie.

·       Questions relatives aux aménagements et aux réparations : Êtes-vous autorisé à apporter des aménagements (peinture, remplacement de la moquette, changement de la serrure, etc…) ? Quelles sont les réparations qui vous incombent et quelles sont celles qui relèvent du bailleur ?

CONSEIL n° 7 : Rencontrez les locataires actuels, ainsi que vos futurs voisins

Si, à l’issue de la visite, vous éprouvez une quelconque hésitation, rencontrer les locataires sur place ou les autres habitants de l’immeuble peut se révéler extrêmement instructif.

Les réparations sont-elles effectuées rapidement et correctement ? L’ambiance entre les locataires est-elle au beau fixe ? Y a-t-il des frais supplémentaires que le bailleur aurait omis de mentionner ? Toutes ces informations vous seront extrêmement utiles au moment de prendre votre décision.

locataires actuels

CONSEIL n° 8 : Prenez connaissance de la loi sur les loyers

Afin de permettre de régler les problèmes éventuels, les relations entre bailleurs et locataires sont régies par la loi. Indépendamment de quoi, il est toujours possible d’ajouter certaines clauses au contrat de bail. Nous songeons, par exemple, à un accord concernant les réparations. Sans pour autant entrer dans les détails de la loi sur les loyers, en voici quelques éléments essentiels :

·       Le montant du loyer est spécifié dans le contrat, lequel prévoit également les hausses éventuelles. En l’absence d’une clause de révision dans le contrat de location, le bailleur se trouve dans l’impossibilité d’augmenter le loyer pendant toute la durée du bail. S’il déroge à cette règle, vous avez le droit de renoncer à l’appartement sans préavis.

·       La garantie locative correspond à minimum 2 mois de loyer et ne peut dépasser 3 mois.

·       Si vous souhaitez renoncer à votre bail, le délai de préavis est de 3 mois. En revanche, lorsque c’est le bailleur qui met fin au bail, il doit respecter un délai de préavis de 6 mois.

Plus d’infos concernant la loi sur les loyers via ce lien.

CONSEIL n° 9 : Projetez-vous dans l’avenir

Imaginez à quoi ressemblera l’appartement une fois que vous l’occuperez. Ne vous laissez pas décourager par la cherté des loyers ou le côté délabré de certains biens. Fiez-vous à l’adage : Qui cherche trouve !

Une fois votre premier bail signé, vous trouverez dans cet article quelques conseils pour déménager sans stress.




Vers www.luminus.be