Privé

Dix gestes écologiques destinés à réduire votre empreinte énergetique

Aujourd’hui, le réchauffement climatique est une réalité de moins en moins contestée. Par conséquent, il est grand temps que nous prenions conscience de la nécessité de réduire notre empreinte écologique. Cependant, on ne change pas les comportements du jour au lendemain. Voici dix conseils « verts » qui vous permettront d’apporter votre pierre à l’édifice dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Fonte des glaciers, diminution, voire disparition des calottes glaciaires, élévation du niveau des mers et des océans, vagues de chaleur, désertification, baisse des ressources en eau potable, extinction de certaines espèces animales, migration de masse, augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, recrudescence de certaines maladies infectieuses… Les conséquences environnementales, sanitaires et économiques du réchauffement climatique sont nombreuses. Si nous n’arrivons pas à diminuer de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre, l’avenir de l’Humanité sera gravement menacé.

Lisez aussi notre article : For Good vous aide à réduire votre empreinte écologique

La lutte contre le réchauffement climatique est certes une prérogative incombant aux gouvernements et aux entreprises, mais pas uniquement. Les consommateurs et les citoyens ont également un rôle important à jouer. De simples petits gestes quotidiens permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables des changements climatiques. Nous les avons classés en trois catégories :

Habitat

  • Dans notre pays, un tiers des émissions de CO2 sont dues à une mauvaise isolation des habitations. Parmi les solutions préconisées, citons l’isolation du toit, la pose de double vitrage et la construction de murs creux. Par ailleurs, la pose d’un film réfléchissant derrière les radiateurs permet de réduire les déperditions de chaleur.
  • Investissez dans les énergies renouvelables. Par exemple, en posant des panneaux photovoltaïques sur le toit et en choisissant un fournisseur d’énergie verte.
  • Utilisez des ampoules basse consommation ou un pommeau de douche économique. Ne laissez pas la lumière allumée inutilement et éteignez vos appareils plutôt que de les laisser en veille. Utilisez moins de plastique. Préférez l’eau du robinet à l’eau en bouteille.
  • Véritables usines du numérique, les centres de données émettent autant de CO2 que le transport aérien. À cet égard, le streaming est particulièrement énergivore. Songez-y avant de poster une vidéo de chatons, même s’ils sont mignons !

Transport

  • Pour les petits trajets, privilégiez la marche ou le vélo. C’est profitable non seulement pour l’environnement, mais également pour votre santé.
  • Dans la mesure du possible, privilégiez les transports en commun ou le covoiturage.
  • Lorsque vous changez de voiture, intéressez-vous aux véhicules hybrides ou électriques.
  • Le trafic aérien a un impact très important sur l’environnement et le réchauffement climatique. Saviez-vous qu’un entrepreneur qui utilise un vol aller-retour pour la Silicon Valley rejette 4 tonnes de CO2, soit pratiquement la moitié de ce qu’un Belge rejette en moyenne sur une année ? Question vacances, privilégiez la proximité. Si vous choisissez néanmoins une destination lointaine, restez plus longtemps sur place.

Alimentation

  • Changez vos habitudes alimentaires. Si possible, devenez végétarien. Outre que les vaches produisent de grandes quantités de méthane, leur élevage, comme celui d’autres animaux de consommation, accentue l’effet de serre et la déforestation.

Mangez local et choisissez des produits nécessitant peu de transport. Privilégiez les fruits et légumes de saison, ainsi que ceux issus de l’agriculture biologique. Les pesticides utilisés dans l’agriculture intensive sont élaborés à partir de l’énergie pétrolière ou issus de l’industrie pétrochimique.



Vers www.luminus.be