Comment faire pour réduire son empreinte écologique ?

Conduire sa voiture tous les jours, manger beaucoup de viande, ou utiliser des appareils électroménagers énergivores entraîne l’émission d’une grande quantité de CO2. Vivre et travailler de manière plus durable est pourtant une nécessité. Nous vous proposons une liste des conseils qu’il est possible de mettre en place pour réduire facilement votre empreinte carbone. Luminus vous aide à faire la différence, car chaque geste compte.

1. Consommer moins pour préserver le climat

Nous vivons encore malheureusement dans l’ère du « tout jetable ». On peut le regretter, car les ressources de la planète ne sont pas inépuisables et leur production émet beaucoup de CO2. Consommer moins, cela signifie donc aussi polluer moins. Rassurez-vous, ce n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Cela passe par le fait de se poser les bonnes questions avant de réaliser un achat : 

  • « Ai-je vraiment besoin de faire cet achat ? »
  • « N’ai-je pas déjà quelque chose de similaire à la maison ? »
  • « Pendant combien d’années vais-je l’utiliser ? ».

Vous réduirez probablement ainsi une bonne partie de vos achats, d’autant que de nombreux objets et appareils sont parfaitement réparables. Vous ne vous sentez pas capable de leur donner une seconde jeunesse vous-même ? Rendez-vous dans le Repair Café le plus proche !

L’industrie de la mode participe beaucoup à la fièvre consumériste de notre société. Se contenter de dire « il suffit de faire moins de shopping » semble un peu simpliste, car les vêtements s’usent et notre silhouette change. Dans ce cas, privilégiez les vêtements d’occasion. Renée, l’une des créatrices de différence de Luminus, donne un formidable exemple avec sa marque de vêtements. Au lieu d’utiliser des tissus neufs, elle recycle les chutes inutilisées pour créer des tenues responsables.

2. Limiter l’utilisation de papier et de plastique pour réduire son empreinte carbone

Le plastique n’est pas biodégradable, il est donc très difficile de s’en débarrasser. Il est également responsable d’une grande partie de la pollution marine. Pour réduire au maximum votre empreinte carbone, mieux vaut donc éviter d’utiliser les plastiques à usage unique.

Comment faire pour participer à cet effort collectif nécessaire en faveur de l’environnement ?

  • Privilégiez les sacs réutilisables pour faire vos courses ;
  • Commandez des boissons sans paille ;
  • Buvez l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille ;
  • Au travail ou à l’école, utilisez une gourde réutilisable ;
  • Préférez les biscuits faits maison aux biscuits industriels ;
  • Utilisez des cotons-tiges biodégradables ;
  • Privilégiez les magasins de vrac, tels que Robuust ;
  • Évitez les publicités en collant un autocollant sur votre boîte aux lettres ;
  • Réutilisez les feuilles imprimées d’un seul côté pour écrire votre liste de courses ;
  • Évitez les tickets de cinéma ou de concert en papier, et privilégiez votre smartphone.

Un conseil : le créateur de différence Redopapers fabrique de superbes cahiers de manière très écologique, en utilisant notamment le papier non utilisé dans les imprimeries. Sofie Piot est également créatrice de différence à travers ses restaurations de meubles qu’elle transforme en pièces uniques.

3. Voyager et se déplacer en visant la neutralité carbone

Diminuer vos émissions de CO2 lors de vos déplacements quotidiens

Vous n’avez pas forcément besoin d’une voiture pour chacun de vos déplacements. Contrairement aux idées reçues, les transports en commun sont très efficaces et respectueux des horaires, surtout si vous habitez en ville ou en périphérie urbaine. Le vélo et la trottinette électriques vous permettent également d’aller loin tout en respectant l’environnement. 

Vous désirez vraiment vous déplacer en voiture ? Pensez à pratiquer l’autopartage ou le covoiturage. Partager sa voiture ou emprunter régulièrement les transports en commun permet d’économiser jusqu’à 100 euros par mois, tout en réduisant sensiblement les émissions de CO2.

Diminuer vos émissions de CO2 pendant les vacances

Même lorsque vous partez en vacances, envisagez au maximum des déplacements neutres en carbone. Vous conduisez une voiture électrique ? C’est déjà positif ! L’avion participe grandement au réchauffement de la planète, notamment en raison du CO2 et du méthane qu’il émet. Heureusement, il est possible de rejoindre de superbes destinations en train. Le voyage dure alors un peu plus longtemps, mais il s’avère particulièrement agréable et confortable. Vous devez absolument prendre l’avion ? Des sites Internet existent aujourd’hui pour vous permettre de compenser vos émissions de carbone.

À lire : les subsides et les avantages liés à la mobilité électrique.

4. Recycler est une obligation pour réduire son empreinte écologique

Verre, bois, métal, papier, plastique, déchets verts, piles… Bien trier vos déchets est un geste vital pour la nature. Plutôt que de s’amonceler au sommet d’un tas d’ordures, bon nombre de matériaux peuvent en effet être recyclés. Les magasins de seconde main ou les associations de quartier sont souvent ravis de récupérer les objets, vêtements et/ou appareils électriques dont vous n’avez plus besoin. 

De nombreuses initiatives voient ainsi le jour localement. Les connaissez-vous ?

  • Atelier Recyclé : Sofie Piot, entrepreneuse apôtre de l’économie circulaire et créatrice de différence, restaure des meubles pour leur donner une nouvelle vie et économiser de nouvelles matières premières.
  • Sofar : Nele Vlaming en est convaincue, le sofa traditionnel que nous connaissons n’est plus un objet contemporain. Avec la créatrice de produits Esther, elle a créé un tout nouveau concept : le Sofar circulaire.
  • Usitoo : avant même que le concept de zéro déchet ne devienne tendance, Xavier Marichal et Frédéric Chomé ont eu l’idée de créer une bibliothèque d’objets. Usitoo propose à la location des objets très peu utilisés.

5. Manger des produits locaux et de saison pour préserver la planète

Pourquoi vouloir à tout prix consommer des kiwis ou des bananes alors que nous produisons de délicieux fruits de saison ? Pommes, poires, fraises, framboises… l’offre est variée. Vous voulez vous faire plaisir avec des fruits exotiques ? Laissez de côté les produits belges. En effet, les émissions de CO2 liées au transport des kiwis, par exemple, sont inférieures à celles des serres belges qui doivent tourner à plein régime pour cultiver ces fruits exotiques chez nous. Même constat en ce qui concerne les légumes.

Vous souhaitez réduire votre empreinte carbone ? Dans ce cas, il est aussi préférable de choisir des fruits et des légumes locaux et de saison. Prenez l’habitude de lire les étiquettes au supermarché. L’origine des produits est pratiquement toujours mentionnée. Privilégiez également les circuits courts en achetant vos fruits et légumes au marché ou chez un producteur local. Mais il existe encore une meilleure option : et si vous cultiviez votre propre potager ?

6. Adapter sa manière de cuisiner pour améliorer son bilan carbone

Saviez-vous qu’en adoptant un régime végétarien, vous économisez déjà environ 2 kg de CO2 par jour ? La production d’un morceau de viande nécessite non seulement beaucoup de terres, d’aliments et d’eau, mais elle est aussi à l’origine de beaucoup de gaz à effet de serre. En vous passant de viande un jour par semaine, vous pouvez déjà considérablement réduire votre empreinte carbone. Sur une année, cela représente une économie de 104 kg de CO2.

Lorsque vous mangez de la viande, privilégiez le poulet. C’est la viande la moins polluante. Vous voulez manger du poisson ? Choisissez un poisson pêché de manière durable.

Ne jetez plus vos restes de pâtes, de riz ou de légumes. Il est possible de les utiliser de façon créative, par exemple dans des soupes, des salades, des quiches ou des préparations au wok. Et grâce à l’application Too Good To Go, vous participez activement à la lutte contre le gaspillage alimentaire : elle vous permet d’acheter à prix réduit les invendus provenant de restaurants, de supermarchés ou de boulangeries, et qui sont inutilement destinés à finir à la poubelle.

7. La maison est la plus grande productrice de CO2

Vous voulez réduire vos émissions carbone ? Concentrez-vous sur votre maison. Sur le plan privé, l’habitat est presque toujours le principal responsable des émissions de CO2. Une chaudière économique et une isolation adéquate, ou des panneaux solaires font partie des nombreuses mesures permettant de réduire l’empreinte écologique de votre habitation. Luminus vous aide volontiers à améliorer la situation et à réaliser de nombreuses économies.

En savoir plus sur astuces conso