6 astuces pour contrôler votre tarif prosommateur

Vous possédez des panneaux solaires ? Alors, vous avez certainement entendu parler du tarif prosommateur. Il est entré en vigueur en Flandre en 2015 et sera d’application en Wallonie à partir de 2019. L’objectif de ce tarif est que les prosommateurs (personnes qui produisent et consomment de l’électricité) versent une contribution raisonnable et solidaire pour la prestation de services du gestionnaire de réseau de distribution. Nous ne pouvons pas échapper à cette législation, mais vous pouvez essayer de maintenir les coûts aussi bas que possible pour tirer le meilleur profit de votre installation de panneaux solaires.

Qu’est-ce qui détermine le montant de votre tarif et pouvez-vous l’influencer ? Quelles sont les possibilités en cas d’installation nouvelle ou existante de panneaux solaires ? Découvrez nos 6 astuces !

Astuce 1 : Placez une installation adaptée à votre habitation

Le tarif prosommateur est calculé en multipliant le tarif de votre gestionnaire de réseau par la taille de votre onduleur (exprimée en kWh). Plus votre installation est petite, plus votre onduleur est petit et plus bas sera votre tarif prosommateur. La taille de l’onduleur équivaut souvent à 90 % de la puissance totale de vos panneaux solaires. En cas d’installation moins favorable des panneaux, un onduleur plus petit peut être choisi en fonction de la puissance totale de l’installation. De cette manière, votre tarif prosommateur est moins élevé.

Optez donc toujours pour une installation qui correspond à votre consommation pour ne pas payer trop inutilement. C’est votre consommation qui détermine le nombre de panneaux solaires dont vous avez besoin, pas la taille de votre toiture !

Astuce 2 : Adaptez votre installation existante

En raison des dispositions fiscales en vigueur auparavant, vous avez peut-être une installation trop grande pour votre consommation actuelle. Après tout, vous receviez des certificats verts en fonction de la taille de votre onduleur (plus il est grand, plus vous avez de certificats). En outre, de nombreux appareils électroménagers énergivores sont devenus beaucoup plus économes en énergie.

Lors de l’achat, votre installation de panneaux solaires était probablement parfaitement adaptée à votre consommation de l’époque, mais ce n’est peut-être plus le cas aujourd’hui. Une solution serait d’enlever quelques panneaux et d’installer un onduleur plus petit.

Astuce 3 : Remplacez votre ancienne installation

Les panneaux solaires restent un investissement intéressant. La qualité et le rendement ont été considérablement améliorés et les prix ont diminué. Peut-être est-ce le bon moment pour remplacer votre ancienne installation. Une installation plus petite avec un onduleur plus petit vous offre le même confort et un tarif prosommateur plus bas.

Demandez des conseils à un expert.

tarif prosommateur

Astuce 4 : Limitez votre consommation

Si vous utilisez moins d’électricité, une installation de panneaux solaires plus petite avec un onduleur plus petit est suffisante. De cette manière, votre tarif prosommateur est moins élevé. Si vous envisagez d’acheter des panneaux solaires, suivez les étapes suivantes :

  1. Prenez des mesures pour limiter votre consommation d’énergie.
  2. Calculez votre consommation (future) sur la base des mesures prises.
  3. À l’aide de cette consommation, déterminez l’installation qui vous convient.

Astuce 5 : Installez un compteur bidirectionnel

Contrairement à un compteur inversé, un compteur bidirectionnel peut mesurer séparément ce que vous prenez sur le réseau et ce que vous y injectez. Vous payez la redevance réseau normale et aucun tarif prosommateur. Chez certains fournisseurs d’énergie, vous pouvez recevoir une compensation pour l’électricité que vous injectez dans le réseau.

Un compteur bidirectionnel est intéressant à partir du moment où vous utilisez immédiatement 40 % de votre énergie produite. Cependant, une étude de l’Université de Gand montre qu’en moyenne, 28 % seulement de l’énergie est consommée immédiatement. De plus, la question se pose de savoir si l’investissement dans un tel compteur bidirectionnel (environ 400 euros) est toujours utile avec l’introduction imminente des compteurs numériques.

Conseil 6 : Faites le bon calcul !

Toutes les mesures pour influer sur le tarif prosommateur ne sont pas intéressantes pour tout le monde. Gardez toujours les éléments suivants à l’esprit :

  • Certaines mesures mentionnées ci-dessus entraînent des coûts. Évaluez toujours les coûts d’investissement par rapport au bénéfice à long terme.
  • Des adaptations dans la législation modifieront certaines conditions ou rendront certains éléments obligatoires. Ce qui semble avantageux aujourd’hui ne le sera peut-être plus à l’avenir.
  • Quand vous apportez des modifications à votre installation, vérifiez soigneusement (auprès de votre gestionnaire de réseau) l’effet sur votre situation actuelle. Si vous recevez des certificats verts pour votre installation, il est possible, par exemple, que vous n’en receviez plus après modification de votre installation.

Vous souhaitez davantage d’informations à propos du rendement des panneaux solaires et du tarif prosommateur dans votre région ? Découvrez-les dans l’article Les panneaux solaires sont-ils encore rentables en 2019 ?

Également intéressant pour vous